Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 juillet 2013 1 01 /07 /juillet /2013 11:11

maison.jpgOn en aura visité des lieux extraordinaires durant ces dernières années, mais il en est un qui reste un mystère pour la plupart des lecteurs de ce blog : la maison de Bertaga.

Tranquillement blottie au cœur du quartier du Dieu du Trice, à deux pas du centre-ville de Verdun, d’une école, de deux lycées et d’une boulangerie qui fabrique un des meilleurs pains du département, ses 90 m² trônent fièrement sur un terrain de 455 m². Elle se distingue immédiatement par son isolation extérieure recouverte d’un bardage alu blanc agrémenté de fenêtres PVC double vitrage équipées de volets roulants alu motorisés. Le tout permet d’atteindre la classe énergétique D que je qualifierais de tout à fait honorable (172 kWhEP/m2.an).

L’allée gravillonnée accueillera facilement deux véhicules ; un troisième trouvera sa place dans le garage tandis que cinq autres pourront être garés sur le trottoir.

Le rez-de-chaussée abrite une entrée avec placard, un salon, une cuisine, des WC, une salle de bain et une salle à manger dans une superbe véranda exposée plein sud.

Le 1er étage accueille trois chambres dont l’une est actuellement aménagée en bureau. C’est dans cette pièce qu’ont été rédigés la plupart des articles de ce blog.

Au sous-sol vous trouverez la chaudière à ventouse à condensation installée en 2009 fonctionnant au gaz de ville ainsi que quelques bonnes bouteilles. Il y a également un accès aisé au vide sanitaire et à l’ensemble des réseaux de la maison (eau, gaz, électricité, assainissement).

Le grenier est propre, sain et facilement aménageable. Comme dans tout le reste de la maison l’électricité y est aux normes (refaite en 2011) et on a profité de l’installation de la chaudière pour y amener les tuyaux du chauffage central.

Enfin, et c’est très important, l’assainissement est aux normes.

Voilà pour la présentation. N’hésitez-pas à en parler à vos amis et à partager le lien suivant : http://www.leboncoin.fr/ventes_immobilieres/499855358.htm

Repost 0
Published by Bertaga - dans Verdun : la ville
commenter cet article
23 juillet 2009 4 23 /07 /juillet /2009 07:00
Depuis cette année, vous avez la possibilité de vous offrir une croisière sur la Meuse au départ du port de plaisance de Verdun à bord du Mosa.

Différents parcours vous sont proposés, avec ou sans passage d'écluse, suivant la durée que vous souhaiterez consacrer au périple.

En 45 mn, vous relierez le barrage de Belleville-sur-Meuse à l'écluse du Clair de lune. En 1h30, vous prolongerez le voyage jusqu'à l'écluse de Belleray et pourrez donc apercevoir le Grand Gueulard sous un angle inhabituel.

Enfin, si vous avez au moins 24 amis, vous pouvez également réserver une croisière-repas pour une durée allant jusque 2h30.

Pour toute information complémentaire (horaires, tarifs, réservations, etc.) n'hésitez pas à vous rendre à l'Office du Tourisme ou sur le site de Fluviatours.

Et n'oubliez pas...




Articles connexes :
Repost 0
Published by Bertaga - dans Verdun : la ville
commenter cet article
14 février 2009 6 14 /02 /février /2009 07:00
Le quartier Saint VictorLevez un peu les yeux et jetez un petit coup d'oeil à la bannière de ce blog.

Complètement à droite vous apercevez le monument à la Victoire et aux soldats de Verdun. Au centre la cathédrale et, devant elle, le clocher de l'église saint Sauveur qui émerge des arbres de la promenade de la digue. Le grand bâtiment qui se trouve juste devant la cathédrale dissimule le cloître. Celui situé juste à sa gauche est l'ancien palais épiscopal qui héberge le Centre Mondial de la Paix. Enfin, entre ce grand bâtiment blanc et l'espace boisé de la citadelle haute vous pouvez apercevoir le long mur qui empêche les enfants de tomber dans le vide lorsqu'ils jouent dans les jardins du palais épiscopal.

Pourquoi je vous raconte tout cela ?

Tout simplement parce que c'est depuis ces jardins que j'ai pris la photo qui illustre cet article.

Sur cette photo on distingue l'église Saint Victor, et on devine le rempart caché sous le ruban d'arbre qui passe entre le château d'eau et l'église.

Pourquoi je vous raconte cela ?

Ben... c'est de ce rempart que j'avais pris les photos qui, une fois recollées, m'avaient permis de réaliser la bannière de ce blog.

La boucle est bouclée

Articles connexes :
Repost 0
Published by Bertaga - dans Verdun : la ville
commenter cet article
4 janvier 2009 7 04 /01 /janvier /2009 11:18
La tortue aux dragées fleuriesUn subtil mélange d'amandes, de sucre et d'histoire, voilà la formule des dragées de Verdun. Etrange que je ne vous en aie pas parlé plus tôt tant elles sont le symbole de la Ville (à égalité avec la tour Chaussée).

Offertes à Henri III à l'occasion de son sacre, et à Henri IV lors de son passage à Verdun, elles sont encore aujourd'hui le présent des élus verdunois aux Chefs d'Etat en visite dans la cité de la Dragée (et de la Paix).

Associées à l'épisode tragique de la reddition de Verdun en 1792 (voir l'article sur les vierges de Verdun), elles passèrent également entre les mains de Napoléon Ier qui souhaitait en offrir au Roi de Rome, son fils.

Depuis 1783, elles sont fabriquées par le confiseur chocolatier Braquier, qui propose de nombreux assortiments et des obus en chocolat qu'il me faudra tester un de ces jours.

En attendant une visite de l'usine Braquier, qui fera sans doute l'objet d'un autre article, je vous propose juste une photo de dragées achetées à Verdun mais originaires d'une autre contrée (que le Dieu des dragées me pardonne).

Bon appétit !

Articles connexes :
Repost 0
Published by Bertaga - dans Verdun : la ville
commenter cet article
14 décembre 2008 7 14 /12 /décembre /2008 12:41

Cher Papa Lux, Cher Papa Namy, Cher Papa Noël,

Je vous souhaite à tous un joyeux Noël.

Cette année, comme toutes les autres années, j'ai été un élève sérieux et j'ai bien appris mes leçons.

Mes professeurs ont été très gentils avec moi et ils m'ont appris beaucoup de choses.

De leur côté le personnel d'administration, les surveillants et les agents d'entretien ont fait en sorte que tout se passe bien dans mon collège.

Je voudrais donc tous vous remercier pour ce que vous m'avez apporté.


Cher Papa Lux, Cher Papa Namy, Cher Papa Noël,

Si cela doit prendre fin je ne vous en voudrai pas.

Je comprends que mon avenir et celui de mes copains des Planchettes ne soit pas votre priorité.

Si peu de gens s'intéressent à nous, merci de nous avoir déjà tant donné.


Cher Papa Lux, Cher Papa Namy, Cher Papa Noël,

Si toutefois vous trouviez le temps de passer par chez moi le soir de Noël, ce n'est pas la peine de m'amener des joujoux par milliers.

Sachez que ce collège c'est tout ce qui reste à mon quartier qui n'a plus ni commerce ni service (à part les ASSEDIC).

S'il vous plaît, si vous passez par chez moi le soir de Noël, ne m'enlevez pas mon collège.


Cher Papa Lux, Cher Papa Namy, Cher Papa Noël,

Je vous souhaite à tous un joyeux Noël.

Repost 0
Published by Bertaga - dans Verdun : la ville
commenter cet article
24 novembre 2008 1 24 /11 /novembre /2008 07:00
Lettre du Maire de VerdunLe Maire de Verdun a adressé une lettre aux parents d'élèves du Collège Barrès afin de leur expliquer pourquoi il était dans l'intérêt des enfants de fermer leur collège.

L'argumentation s'appuie sur des chiffres, qualifiés de "dramatiques", tendant à montrer que les élèves de 3ème à Barrès ont 3 fois moins de chance que ceux de Buvignier d'accéder en Terminale. D'après cette lettre, les élèves ayant quitté le collège Barrès en 2003 ne seraient ainsi que 14,7% à avoir accédé à une Terminale Générale ou Technologique en 2006.

Vous me connaissez, je suis curieux, alors j'ai recherché ces chiffres sur le site de l'académie Nancy-Metz. Mais je ne les ai malheureusement pas trouvé (si quelqu'un peut m'indiquer la source de la Mairie je suis preneur).

Par contre les données officielles de l'académie indiquent que 80,6% des élèves entrés en 6ème à Barrès en 2003 ont accédé au second cycle en 2008 (contre seulement 79,0% pour Buvignier). Le site académique précise également que le taux attendu pour Barrès n'était que de 76,1%, ce qui tend à montrer l'efficacité du classement en ZEP de ce collège.

Parmi les élèves de 3ème générale qui sortent du collège Barrès, 56,3% choisissent alors la filière Générale et Technologique (contre 56,2% pour Buvignier).

Les données officielles nous informent également sur le devenir de ces élèves entrés en 2nde Générale et Technologique en 2007. Et là, surprise ! Ceux de Barrès sont 7,1% à avoir redoublé leur seconde, alors que ceux de Buvignier sont 13,6%. Au final, les élèves de Barrès orientés vers une 2nde sont 85,7% à passer en 1ère Générale ou Technologique sans redoubler leur 2nde (contre seulement 81,5% pour ceux de Buvignier). Oui, vous avez bien lu : les élèves de Barrès réussissent mieux en 2nde que leurs copains de Buvignier !

Quant aux élèves qui avaient préféré s'orienter vers une filière professionnelle à la sortie du collège, ils sont 10% à abandonner leurs études à la fin de la seconde lorsqu'ils viennent de Buvignier (contre seulement 4,8% pour Barrès). Mais de ceux-là, le Maire n'en parle pas.

Même si je ne les ai pas trouvées, je ne remets pas en cause les (vieilles) statistiques fournies par le Maire sur les élèves sortis de Barrès en 2003, mais les données officielles et récentes du site académique concernant les élèves sortis de Barrès en 2007 sont très proches de celles des élèves de Buvignier, et même souvent meilleures. Elles ne peuvent donc pas être une justification à la fermeture du Collège Barrès.

Voilà pour la bataille de chiffres (pour les plus sceptiques, voici les statistiques de Barrès et de Buvignier, année de référence 2008, que vous pouvez retrouver directement sur le site de l'académie).

Passons maintenant aux éléments qui m'ont le plus choqué.

Premièrement, la mise en avant de "l'Intérêt des enfants" (avec un "i" majuscule) pour justifier, non pas la création ou l'aménagement, mais la fermeture d'un établissement scolaire. J'ai du mal à croire que surcharger le collège Buvignier (qui accueille déjà 573 élèves) et le collège St Exupéry de Thierville (complet avec ses 427 élèves) soit une chance pour les élèves. J'ai également du mal à croire que les collégiens de Barrès réussiront mieux si on supprime les aides spécifiques dont ils bénéficient actuellement par le biais du classement en ZEP.

Deuxièmement, l'idée que le déficit de mixité sociale, jugé responsable des résultats prétendus insuffisants des élèves de Barrès, puisse être réglé par "le regroupement stimulatif des élèves de Barrès sur Buvignier".

D'une part, la mixité sociale ce n'est pas aller étudier dans les beaux quartiers et retourner dormir dans sa cité. La mixité sociale ne se décrète pas, elle se construit dans le cadre d'une politique d'urbanisation cohérente, par exemple en modifiant la sectorisation scolaire comme le préconise le "rapport sur la mixité scolaire à l'école et au collège" de mars 2002, sûrement pas en fermant un collège.

D'autre part, il reste à déterminer quel pourrait être l'effet d'une augmentation de la mixité sociale à l'intérieur d'un collège sur les résultats scolaires des élèves. En clair, envoyer les enfants du quartier des Planchettes étudier dans le centre ville changera-t-il quelque chose au fait que les enfants de cadres sup ont 8 fois plus de chance d'obtenir le Bac S que les enfants d'ouvriers ? Pour vous éclairer sur cette question ô combien complexe je vous invite à lire cet article d'un chercheur en économie publique (pour ceux qui n'ont pas envie de lire ce long article, la réponse de l'auteur est "pas vraiment, l'environnement familliale compte pour beaucoup, et il serait plus efficace de réduire le nombre d'élèves par classe, et de développer l'accompagnement scolaire dans les établissements où se concentre l'échec scolaire").

Enfin, la lettre du Maire se termine par un rappel : la décision de fermeture du collège n'appartient  pas à la ville de Verdun mais au Conseil Général. Précisons seulement que cela ne doit pas empêcher  la municipalité de défendre les intérêts de ses concitoyens, et en particulier les plus jeunes.

Ça m'embête d'être obligé d'écrire ce genre d'article. Je préférerais me concentrer sur les paysages bucoliques et le patrimoine meusien mais, que voulez-vous, j'aime ma ville (oui, je dis ma ville, même si ça ne fait pas longtemps que j'y habite) et j'ai envie de l'aimer encore autant dans quelques années...

Pour en savoir plus :

Article connexe :
Repost 0
Published by Bertaga - dans Verdun : la ville
commenter cet article
22 novembre 2008 6 22 /11 /novembre /2008 11:30

Rosiers sous la neigeCe matin je me lève, j'ouvre les volets et je vois... les premiers flocons de neige tomber sur les rosiers encore en fleur.

Alors je cours attraper mon appareil photo, j'ouvre la fenêtre et j'immortalise la scène en zoomant comme un malade sur ces pauvres rosiers.

Y'a pas à dire, moi la neige ça me rend heureux. Çà me rappelle la luge, les batailles de boules de neige, les glissades, les bus scolaires qui ne peuvent pas passer... Que du bonheur :P

(Je crois que Bertaga est définitivement un grand gamin).


Articles connexes :

Repost 0
Published by Bertaga - dans Verdun : la ville
commenter cet article
14 novembre 2008 5 14 /11 /novembre /2008 07:00
MaisonL'autre jour on se baladait dans Verdun, au bord de la Meuse, et puis j'ai levé les yeux.

C'est fou ce qu'il y a comme jolies choses au-dessus de nos têtes.

Parfois il s'agit d'un porche, d'une meurtrière ou d'un pilastre.

En regardant en l'air on découvre également des décorations rococo, des blasons de la ville de Verdun ou des niches vidées de leur sainte vierge.

Il arrive aussi qu'une corniche finement sculptée, une coupole ou des créneaux attirent le regard.

Le nez en l'air, des gargouilles apparaissent. Des chiens sagement sculptés ou des lions rugissant vous surprennent, des angelots aussi parfois.

Mais cette fois-ci il s'agissait juste de balcons, certains droits, d'autres arrondis, habillés de balustrades en fer forgé.

Un conseil, levez les yeux car les architectes sont coquins, et ils s'amusent souvent à cacher leur poésie dans les recoins les plus incongrus.

Articles connexes :
Repost 0
Published by Bertaga - dans Verdun : la ville
commenter cet article
4 novembre 2008 2 04 /11 /novembre /2008 07:00
Alignement microlithiqueSi vous avez déjà traversé l'îlot de verdure situé entre l'écluse du claire de lune et le Pré l'Evêque, vous avez peut-être pu remarquer cet étrange alignement de pierres cubiques (Google Maps).

Il ne s'agit pas réellement de mégalithes, leur taille ne dépassant pas quelques dizaines de centimètres de côté. Il ne s'agit pas non plus d'un alignement de microlithes car ce terme désigne plus particulièrement de minuscules outils de silex paléolithiques (des pointes de flèches par exemple).

J'ai donc décidé, de façon unilatérale et autoritaire, de créer le terme décilithique© qui qualifiera dorénavant ce type de pierres ainsi ordonnancées.

Pour en revenir à ce mystérieux alignement, vous pensez bien que c'est le genre d'énigme qui peut me prendre la tête pendant des heures jours semaines mois. Et dans ces cas là je peux rester sans dormir, sans manger et sans boire jusqu'à ce que la solution se révèle enfin à moi.

En fait, mon questionnement commença en 2006 lorsque nous nous promenâmes pour la première fois en ce lieu. De retour chez nous, j'entrepris quelques recherches sur Internet, et c'est là que je découvris le blog de Reiane Courbaline qui émettait l'hypothèse qu'il puisse s'agir des vestiges du pont écluse St Nicolas. Mais, je sais aujourd'hui, que le pont écluse St Nicolas se trouvait beaucoup plus près de l'hôpital (cf. article sur le pont écluse St Amand).

C'est finalement un vénérable voisin qui m'a mis sur une autre piste. Au siècle dernier, ce bras de Meuse, situé à proximité du Grand Gueulard, faisait office de bains municipaux. On y avait aménagé un ponton et des cabines de "plage" dans lesquelles damoiseaux et damoiselles se dévêtaient à l'abri des regards indiscrets. D'après mon voisin, les cabines reposaient sur ces pierres.

Si des anciens passent par ici, peut-être pourront-ils confirmer ou infirmer cette nouvelle hypothèse...

Articles connexes :
Repost 0
Published by Bertaga - dans Verdun : la ville
commenter cet article
29 octobre 2008 3 29 /10 /octobre /2008 07:00
Les gros degrés en fleursTous les ans, la municipalité de Verdun organise un concours de fleurissement auquel chacun peut participer pour tenter de gagner le 1er prix de 500 € ou tout simplement  pour embellir un peu le quartier qu'il habite et donner du bonheur aux passants qui passent.

J'aime bien l'idée. Fraîche comme la rosée du matin :)

Et ces maisons couvertes de fleurs ont tendance à me rendre aussi joyeux que Bambi jouant avec les animaux de la forêt (avant que le méchant chasseur ne tue sa maman, bien sûr).

Les gros degrés en fleurOù en étais-je ? Ah oui ! Le concours...

Et bien, figurez-vous que le verdict a été rendu vendredi dernier dans les salons dorés de l'Hôtel de Ville de Verdun.

Le 1er prix de la catégorie "balcon" a été décerné à une maison donnant sur le canal Saint Airy (si je ne me trompe pas).

Quant au premier prix "maison", il revient à cette demeure des Gros Degrés que j'avais eu le réflexe de photographier il y a quelques semaines tant je la trouvais jolie ainsi décorée. Vous ne trouvez pas qu'elle a de la gueule, vous ?

J'en connais, parmi mes lecteurs, qui vont sauter de joie à la lecture de cet article et à la vue de cette maison si bien entretenue. De mon côté, je suis content que cette maison ait été primée car c'est grâce à elle que certains des commentateurs les plus fidèles de ce blog se sont retrouvés ici. Spéciale dédicace donc à Sister for Ever, Maître Chronique, et Quiet Man, ainsi qu'à la Fraise si elle passe dans le coin.

Articles connexes :
Repost 0
Published by Bertaga - dans Verdun : la ville
commenter cet article

Philippe Burlet

Un artiste verdunois qui roule des mécaniques

image1

Catégories