Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 juillet 2012 5 27 /07 /juillet /2012 10:47

reflet.jpgJe découvre à l'instant que l'office du tourisme de Verdun propose des visites guidées gratuites de la cathédrale pendant tout l'été. L'occasion rêvée de (re)découvrir ce monument millénaire.

En juillet et août

  • Les mardis, mercredis et jeudis à 17h
  • Les vendredis et samedis à 15h, 16h et 17h

Visites nocturnes

  • 21 juillet, 4 et 18 août à 22h

Infos pratiques

  • Visites guidées gratuites
  • Durée de la visite : 45 minutes
  • Rdv porche d'entrée de la cathédrale
  • La cathédrale est un espace de recueillement, merci de respecter les lieux.

Articles connexes :

Repost 0
Published by Bertaga - dans Les monuments
commenter cet article
24 décembre 2008 3 24 /12 /décembre /2008 17:24

Baldaquin de la cathédrale de VerdunVoici une photographie du baldaquin de la cathédrale de Verdun.

Vu sous cet angle cela ne se remarque pas trop, mais il ressemble beaucoup à celui qui orne le choeur de la Basilique Saint Pierre de Rome (ou plutôt du Vatican).

Cette fantaisie baroque date de 1760 et on la doit à Monseigneur Aymar-François-Chrétien-Michel de Nicolaï, évêque de Verdun, et accessoirement frère d'une comtesse, d'une marquise, d'un marquis et d'un maréchal de France. C'est fou comme le hasard fait bien les choses...

En cette période de Fêtes vous trouverez aux pieds du baldaquin une crèche en bois (également visible sur le blog Casy-parfait).

Sur ce je vous souhaite à tous, amis lecteurs, de joyeuses fêtes de fin d'année.




Repost 0
Published by Bertaga - dans Les monuments
commenter cet article
31 octobre 2008 5 31 /10 /octobre /2008 07:00
La synagogue de VerdunCela fait déjà plus de deux mois qu'ont eu lieu les Journées du patrimoine et je m'aperçois que je ne vous ai pas encore parlé de l'intérieur de la synagogue de Verdun (Google Maps).

Cet édifice, entretenu par la petite communauté juive de Verdun, a été construit dans les années 1870, une dizaine d'années donc avant la chapelle St Joseph réputée pour être la première église de France à faire usage du métal dans sa structure porteuse. Quelle ne fut donc pas ma surprise de découvrir que cette synagogue bénéficiait également d'une structure porteuse métallique dite "Eiffel". En même temps, c'est vrai qu'une synagogue n'est pas une église. L'honneur de St Joseph est donc sauf.

Autre surprise : ces immenses verrières qui apportent la luminosité nécessaire à cet édifice dépourvu de fenêtres latérales (ce qui lui donne un petit air de vaisseau spatial très seventies).

Dernière particularité, la juxtaposition avec la maison du rabin fait de cette synagogue de style hispano-mauresque un cas unique en Lorraine.

N'hésitez pas à consulter les articles ci-dessous si vous ne vous souvenez plus de son aspect extérieur ;)

Articles connexes :
Repost 0
Published by Bertaga - dans Les monuments
commenter cet article
26 octobre 2008 7 26 /10 /octobre /2008 07:00
La crypte Saint Maur de VerdunC'est un escalier de pierres inégales et glissantes qui mène dans cette crypte sombre, froide et humide. Une fois sur le sol en terre battue le regard se porte à droite puis à gauche, le salpêtre recouvre les murs et des araignées, calcifiées, pendent encore au bout de leur fil. Sous les voûtes romanes oppressantes, des colonnes massives occupent l'espace, laissant peu de place à la circulation.

Cette crypte fut creusée il y a mille ans par l'évêque Heimon lors de la construction d'une toute nouvelle abbaye bénédictine, l'abbaye St Maur. Son emplacement ne doit rien au hasard  puisque s'y trouvait auparavant un oratoire où Saint Saintain aurait baptisé les premiers chrétiens de Verdun (oratoire détruit par Attila en 451 et reconstruit à l'époque par St Airy).

Mais ce qui justifie l'implantation de l'abbaye à cet endroit c'est avant tout la proximité du ruisseau de la Scance car, pour obéir à la règle, les religieuses devaient trouver dans leur enclos tout ce qui leur était nécessaire.

On raconte que cette crypte abrita, pendant fort longtemps, les reliques des trois premiers évêques de Verdun qui officièrent aux IVe et Ve siècles : Saint Saintin, Saint Maur et Sant Salvin. Quoiqu'il en soit, l'abbaye fut détruite en 1552 pour des raisons de sécurité, mais la crypte, elle, est toujours là ; et si un jour une édition "Verdun" du Monopoly devait être éditée, la crypte St Maur se trouverait à coup sûr sur la case la plus chère puisqu'elle est située... rue de la Paix (Google Maps).

Articles connexes :
Repost 0
Published by Bertaga - dans Les monuments
commenter cet article
7 octobre 2008 2 07 /10 /octobre /2008 07:00
Le pont-écluse Saint AmandLa première fois que j'ai entendu parler de ce pont-écluse je me suis dit : "Oh ! quel bel oxymore, comment diantre un bateau pourrait-il passer sous ce pont de pierres servant à la circulation routière ?"

Mais ça, c'était avant. Et oui, avant que je comprenne que cette écluse n'était pas destinée à faire passer des embarcations, mais uniquement à faire varier le niveau de l'eau.

Pourquoi diable, vous demandez-vous, le sieur Vauban aurait-il pris tant de peine à concevoir un mécanisme capable de modifier le niveau du canal St Vanne si ce n'est pour optimiser la navigation fluviale ?

Connaissant le bonhomme, vous allez tous répondre en choeur : "fichtre, cet ingénieur hydraulicien était avant tout un architecte militaire, ce pont devait donc avoir une fonction défensive !" ; et vous aurez raison.

C'est en 1680, lorsque Vauban entreprend le remaniement complet de la fortification de Verdun, qu'il décide de concevoir ce système défensif utilisant les eaux de manière dynamique. Le concept est simple et ingénieux : défendre le flanc sud de la ville en se donnant la possibilité de provoquer volontairement une inondation du Pré l'Evêque. Pour cela il suffit de retenir les eaux en amont de Verdun.

Aussitôt dit, aussitôt fait. Et ce n'est pas un pont-écluse mais trois qui sont  en fait construits pour bloquer toutes les voies d'eaux entrant dans la ville : le pont-écluse St Amand sur le canal St Vanne, le pont-écluse St Airy sur le canal St Airy, et le pont-écluse St Nicolas qui bloquera la Meuse au niveau de l'hôpital (il n'y avait pas encore de tunnel à l'époque).

Le système sera testé à cinq reprises de 1687 à 1870, dont une première fois lors du passage du roi Louis XIV à Verdun, mais jamais il ne servira en temps de guerre.

Aujourd'hui, on peut encore observer les piles du pont Saint Airy, mais le pont-écluse Saint Amand est le seul en France à posséder encore son bâtiment de manoeuvre avec tout son mécanisme, c'est pourquoi il mérite d'être conservé, restauré, et (re)visité lors des prochaines journées européennes du patrimoine.

Et pour mieux comprendre les effets de ce système défensif, n'hésitez pas à cliquer sur le diaporama ci-dessous.



Articles connexes :
Repost 0
Published by Bertaga - dans Les monuments
commenter cet article
3 octobre 2008 5 03 /10 /octobre /2008 07:00
La Chapelle Saint Joseph de VerdunNous avons profité des journées du patrimoine pour pénétrer dans la Chapelle Saint Joseph de Verdun, ce qui me donne l'occasion de compléter l'article que j'avais écrit à son sujet il y a maintenant un an et demi.

Si vous avez suivi les épisodes précédents, vous savez déjà que cette chapelle a été construite par l'architecte Chenevier en 1888 et que son armature entièrement métallique donne à cette chapelle une apparence résolument moderne.

En fait, cet édifice a bénéficié des avancées industrielles du XIXe siècle, époque qui a vu fleurir de nombreuses gares, grands magasins, halles et ponts entièrement métalliques. C'est d'ailleurs cette architecture "Eiffel" qui a sauvé la chapelle lors de la Première Guerre mondiale puisqu'elle put être entièrement démontée puis remontée à l'identique quelques années plus tard.

Par contre, ce que je ne savais pas avant d'entrer dans la chapelle St Joseph, c'est à quel point ces colonnes de fonte, ces arcatures et ces balustrades en fer forgé étaient finement décorées.

Tout cela mérite bien une visite et un album photo.

Article connexe :
Repost 0
Published by Bertaga - dans Les monuments
commenter cet article
29 septembre 2008 1 29 /09 /septembre /2008 07:00
La chapelle de l'ancien palais épiscopal de VerdunEn exclusivité mondiale, je vous présente une photo de la chapelle de l'ancien palais épiscopal (Google Maps).

Fermée depuis une éternité, elle servait il y a encore quelques mois de réserve et on y entassait des vieilleries telle que l'énorme maquette du centre Mondial de la Paix qui traîne aujourd'hui... ailleurs.

Elle n'a finalement été ouverte que deux fois au public à l'occasion des deux dernières éditions des Journées du Patrimoine, mais c'est la première fois qu'il est possible de la photographier sans qu'un escabeau ou qu'une pile de chaises ne viennent s'inviter dans le cadre.

Les trois immenses reproductions de tableaux de maîtres, l'autel ainsi que les dorures à la feuille d'or sont particulièrement bien conservés, surtout si on tient compte du fait que certaines vitres manquantes ont été comblées par de simples planches.

Après une petite restauration ce lieu méconnu mériterait d'être ouvert au public plus régulièrement.

Articles connexes :

Repost 0
Published by Bertaga - dans Les monuments
commenter cet article
6 juin 2008 5 06 /06 /juin /2008 07:00
L'Eglise Saint Sauveur de VerdunLe bâtiment que nous voyons en contre jour sur cette photographie (et que l'on voit un peu mieux dans le deuxième Cépridou?) est l'église saint Sauveur de Verdun (Google maps).

Je dois vous avouer que j'ai eu un peu de mal à trouver des informations sur cet édifice qui ne figure même pas dans la base Mérimée des monuments historiques. C'est en parcourant un livre offert par la municipalité lors de notre arrivée à Verdun que j'ai déniché quelques infos sur ce mystérieux édifice.

Pour commencer, il ne s'agit pas de la première église Saint Sauveur de Verdun puisqu'il y en eut deux avant elle.

La première a été bâtie au XIe siècle dans la rue Saint Sauveur, près de l'hospice Sainte Catherine. Elle résista au temps et aux hommes pendant pratiquement huit siècles, et fut détruite pour vétusté en 1798.

La deuxième fut construite en 1830 à l'emplacement du couvent des minimes au bout de la rue du même nom. Elle existait encore en 1901 lorsque Edmond Pionnier écrivit son livre "Verdun - Promenade historique et pittoresque". Il précise d'ailleurs qu'elle était affublée de deux tours carrées et d'un portail sans caractère. J'imagine qu'elle a été détruite pendant la Première Guerre mondiale.

La dernière, celle que nous pouvons voir aujourd'hui, date de 1931. Elle a été construite à l'emplacement de l'ancien hôpital Saint Hippolyte détruit pendant la première guerre mondiale. Cela explique sûrement la présence de la statue de Saint Hippolyte à gauche de l'entrée, pas loin de celle de Saint Nicolas, patron de la Lorraine.

Article connexe :
Repost 0
Published by Bertaga - dans Les monuments
commenter cet article
25 mai 2008 7 25 /05 /mai /2008 07:00
La porte ChausséeAvez-vous déjà remarqué, en passant sous la porte Chaussée, que les deux ouvertures n'étaient pas identiques suivant que vous arriviez de l'est ou de l'ouest ? Quel architecte tordu a bien pu imaginer cette fantaisie digne de Numérobis  ? Un petit retour en arrière s'impose.

Le bon gars qui finança la construction de cet édifice était un riche drapier et magistrat qui répondait au nom de Jean Wautrec. Celui-ci rêvait de construire la plus grande et la plus belle des tours de Verdun (il y en avait déjà trente réparties le long des remparts de la ville).

Dans le monde parfait que Jeanjean imaginait dans sa tête, tous les arcs avaient une superbe forme ogivale (oui, ses amis l'appelaient Jeanjean). Jeanjean aimait tant les arcs ogivaux que les deux ouvertures de sa tour furent conçues sur ce modèle. Et, comme cela ne suffisait pas, il finança également les voûtes gothiques de la cathédrale de Verdun.

Pour que sa tour dure longtemps, Jeanjean avait pensé à faire des gros murs bien épais (1m75 à la base ce n'est pas rien !). Mais, malheureusement, ce qui paraissait solide dans les rêves de Jeanjean devait bien subir un jour ou l'autre les attaques de la Meuse et du temps qui passe. C'est ainsi que la tour de droite de la porte Chaussée (côté quai de Londres) finit par s'affaisser en 1690.

Elle fut aussitôt reconstruite sur le modèle de la tour de gauche, mais un fourbe architecte (dont l'histoire n'a pas retenu le nom), adepte des arcs de plein-cintre, profita de cette occasion pour ajouter sur la face Est un ridicule fronton triangulaire inspiré de l'Ordre Toscan (imitation du Dorique grec) et une arcade de plein-cintre qui dissimula à tout jamais l'oeuvre aussi parfaite qu'ogivale imaginée par notre ami Jeanjean.

Jeanjean se retourna bien évidemment dans sa tombe mais cela n'y changea rien. Son oeuvre qui avait su garder son cachet médiéval pendant quatre siècles avait dû se soumettre au goût du jour, et c'est sous cette forme nouvelle que la Tour Chaussée entra dans le siècle des Lumières.

Articles connexes :
Repost 0
Published by Bertaga - dans Les monuments
commenter cet article
5 mai 2008 1 05 /05 /mai /2008 07:00
Monument à la Victoire et aux soldats de Verdun
Au mois de mai, il arrive parfois que le monument à la Victoire et aux soldats de Verdun se glisse entre les fleurs et les feuilles des arbres qui lui font face.

Le colosse inébranlable se repose alors dans cet écrin de verdure, appuyé sur son épée en se disant : "C'est quand même bien le printemps !".

Article connexe :

Repost 0
Published by Bertaga - dans Les monuments
commenter cet article

Philippe Burlet

Un artiste verdunois qui roule des mécaniques

image1

Catégories