Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 janvier 2008 7 13 /01 /janvier /2008 16:59
La porte Châtel à VerdunRevenons un peu à Verdun. Je vais vous parler aujourd'hui de ce qui constitue vraisemblablement la plus ancienne porte conservée de la Ville : la porte Châtel.

On retrouve sa trace à l'époque gallo-romaine. En ces temps reculés Verdun n'était qu'un camp fortifié en haut de la colline où se trouve actuellement la Cathédrale. Les celtes appelait cela un oppidum, et les romains, toujours plus malins que les autres, préféreront le terme de castrum. Profitons de ce petit saut dans le temps pour rappeler que ce sont les gaulois qui ont donné à notre charmante cité le nom de Verdun signifiant la forteresse (dunum) qui surveille le passage sur une rivière (vir).

Nous sommes au IIIe siècle, le castrum romain n'est pas bien grand (500 m sur 250 m) et on peut y pénétrer par deux portes : la porte Mazel à l'est (qui se situait vers "les petits degrés" actuels) et la porte Châtel à l'ouest, la seule que les années aient épargnée (voir ce petit plan) . Ce camps retranché est régulièrement la cible d'invasion, et l'année 451 verra même la destruction complète de la ville par le fléau de Dieu en personne, j'ai nommé le cruel Attila, roi des Huns. L'Evêque de la place de Verdun comparera dans ses écrits Verdun à un "un champ labouré par les sangliers et les bêtes sauvages".

La cité est aussitôt reconstruite (avec cette fois-ci l'église à l'intérieur des murs du castrum, à l'emplacement de l'actuelle cathédrale) et ses défenses sont renforcées afin de résister un peu mieux aux assauts barbares. Le moyen-âge voit également la création d'une troisième porte dite "du princier". La porte Châtel tel que nous pouvons la voir date de cette époque (XIIe siècle) et certains l'appellent alors Porte Champenoise car c'est par elle que l'on accède... à la Champagne (c'est bien il y en a au moins un qui suit). Elle sera ensuite régulièrement retouchée avant d'être finalisée par Sébastien Le Prestre, marquis de Vauban au XVIIe siècle, et inscrite à l'inventaire des monuments historique en 1924.

Article connexe :

Partager cet article

Repost 0
Published by Bertaga - dans Les monuments
commenter cet article

commentaires

JL Dourches 28/02/2008 10:12

Une autre vue de la porte Châtel en d'autres temps :http://jld-aufildestemps.blogspot.com/2008/02/la-porte-chtel.html#links

Bertaga 28/02/2008 15:16

Merci pour ce lien JLD. C'est toujours intéressant de voir comment les quartiers ont évolué.

Frannie 30/01/2008 23:55

Bonjour Verdun !J'ai peu etre cotoye "sister for ever" dans la Rue des Gros Degres our sur la Place de La Roche ! Que de souvenirs......J'etais du quartier de la Rue Louis Maury et la Roche nous paressait un endroit place tres haut et tres loin, c'est ca quand on est enfant et qu'il faut marcher partout, nous n'avions pas de voiture !! Je me rappelle du cirque qui venait planter son chapiteau sur la Place,et aussi les kermesses des jardins de l'eveche qui avaient lieu chaque ete. Tous les ans, les jardins etaient ouverts au public et  on pouvait y acceder soit par la grande cour du Palais. soit par derriere le batiment, sur la place de la Roche.

claudemeyer 16/01/2008 08:52

Toujours un grand bravo pour toutes ces infos mises à notre disposition et pour le temps consacré à notre plaisir.Un petit complément concernant la porte Chatel qui est , m'a t-on dit, le point culminant de Verdun.

Bertaga 16/01/2008 13:55

J'ai en effet hésité à le préciser, me demandant si le Château d'eau n'était pas situé 1 ou 2 m plus haut. A vérifier...

reiane courbaline 14/01/2008 22:30

Je me pose toujours des tas de questions lorsque je lis des articles intéressants comme celui-ci. J'imagine la topographie... Puis je me demande, combien donc pouvaient-ils y avoir d'habitants par exemple lors de la construction du castrum, intra ou extra-remparts... Combien fallait-il d'hommes à l'oeuvre par jour et sur quelle durée (en tenant compte des conditions, de la durée de vie etc....) pour construire le castrum, certains monuments etc... combien de personnes se rendaient dans église/cathédrale conçus pour accueillir tant d'âmes... De même, n'est-il pas étonnant que certains lieux résonnent autant par l'Histoire tandis que les premières invasions en ces endroits ne devaient être menées que par de petites troupes... enfin, que de questions quand on se place dans le contexte !

DID 14/01/2008 20:56

Je sens que d'ici peu sur mon blog, il y aura une preuve de mon passage à Verdun.

Philippe Burlet

Un artiste verdunois qui roule des mécaniques

image1

Catégories