Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mars 2008 3 05 /03 /mars /2008 17:30
undefinedAujourd'hui je vais vous parler des origines du christianisme. Mais comme c'est tout de même une vaste question, je vais me limiter à l'avènement du christianisme... dans notre bonne vieille ville de Verdun.

Tout commence il y a environ 1664 ans lorsqu'un meldois nommé sanctinus arrive à Verdun pour y apporter non pas de la bière (1664 !) ou du Brie (de Meaux) mais... la bonne parole.

Et voilà t'y pas que notre Sanctinus, chaussé d'affreuses sandalettes en cuir, sort un gros bouquin intitulé "Nouveau Testament" et qu'il se met à raconter la vie d'un héros vachement balèze, un certain Jésus de Nazareth. Pour faire bref : Sanctinus évangélise Verdun placée alors sous juridiction romaine.

En fait le boulot n'est pas trop compliqué puisque c'est à cette époque que nos amis romains cessent de donner des chrétiens au petit déjeuner à leurs lions. Pour changer un peu, l'Empereur Constantin a en effet décidé d'abandonner le culte romain antique pour faire du catholicisme la religion officielle de son Empire. C'est décidé : à partir de là les lions mangeront du païen.

Sanctinus, fonde alors une église dédiée à Saint Pierre et Saint Paul dans le quartier de Saint Vanne, au sommet de la colline autour de laquelle sera construite plus tard la Citadelle. Ce lieu de culte sera déplacé un siècle plus tard à l'emplacement de l'actuelle cathédrale.

En 346 il devient le premier Evêque de Verdun (1er sur 117 c'est plutôt pas mal comme classement !). Vers la fin de sa vie il retournera officier à Meaux avant de mourir en 356. Les siècles passant, il sera béatifié puis canonisé pour devenir le Saint Saintin que vous connaissez maintenant et que vous fêterez dorénavant tous les 22 septembre.

A Verdun subsistent aujourd'hui encore quelques traces de son passage : cette statue signée "Lacroix" et datant de 1939 (Google Maps), mais également un retable en marbre et des reliquaires du XVIe siècle conservés à la Cathédrale et au Palais épiscopal. L'un contient une sainte dent, tandis que l'autre représente la Trinité montée sur une boule de cristal de roche.

Partager cet article

Repost 0
Published by Bertaga - dans Histoire
commenter cet article

commentaires

de Banon 08/07/2011 11:39



Je recherche des informations concernant l'esclavagisme du 8e au siècle des lumières . Verdun aurait été une plaque tournante de ce commerce très lucratif . Existe t il des archives à ce sujet ?
Plus avant ce que je voudrais comprendre c'est pourquoi Verdun ? quelles sont les raisons du réseau des transport au cours de ces 10 siécles. merci et  cordialement



sister for ever 18/03/2008 16:40

Qu'est-ce que vous avez été bavards pendant mes vacances... Saint Saintin (ou St Saintin? c'est bien pareil?) vous a inspirés..Je ne connais pas cette statue en fait, bien qu'ayant beaucoup parcouru Verdun à pied dans ma jeunesse.J'ai par contre bien connu le chanoine Souplet: c'est lui qui m'a fait mon premier cathéchisme (à la crypte de la cathédrale entre autres..) par ailleurs il était aumonier du Buv... mais ce n'était pas un marrant, moi il m'impressionnait..

Frannie 08/03/2008 15:47

Merci jld, je me suis referee au site web, information tres interessante.  Je ne connaissais pas le phenomene de foehne mais connaissais celui du chinouk. En regardant le "Google maps", la cote St Barthelemy semble n'avoir pas change.

jld 08/03/2008 09:56

On trouve plein d'exemples de la dénomination "sous " la côte (ou au pluriel) pour l'appellation de la partie Est des collines. La plus connue étant le pays des mirabelles meusiennes des villages de la Woevre "sous les côtes" (protégés par les côtes de Meuse).Nos ancêtres avaient remarqué, très justement, que dans notre pays baigné par un flux amosphérique principal d'Ouest, assez humide, les zones situées à l'Est des collines constituaient des micro-climats plus chauds et plus ensoleillé que les zones situées à l'Ouest de ces mêmes collines. On sait aujourd'hui, grâce à l'étude de la thermodynamique des fluides, que ce phénomène est du à l'élévation des particules d'air et qu'il s'appelle le phénomène de foehne (http://www.meteofrance.com/FR/glossaire/designation/905_curieux_view.jsp)Il en est de même pour la côte St Barthélémy, qu'on appelait "sous saint Barthélémy" entre Verdun au pied , et son sommet. (zone protégée par la côte st barthélémy)

Frannie 07/03/2008 15:57

Cette statue me rappelle beaucoup de souvenirs puisque nous avions un jardin et cabane dans la Cote sous St Barthelemy. Y a t'il toujours une cote SOUS St Barthelemy ou seulement Cote St Barthelemy ?N'y avait il pas aussi une grande croix avec le Christ dessus pres de cette statue ?

Bertaga 07/03/2008 16:19

Pour ce qui est de la Côte sous St Barthélémy je ne peux pas te répondre, par contre il y a bien un christ en croix derrière la statue.

Philippe Burlet

Un artiste verdunois qui roule des mécaniques

image1

Catégories