Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 novembre 2008 2 04 /11 /novembre /2008 07:00
Alignement microlithiqueSi vous avez déjà traversé l'îlot de verdure situé entre l'écluse du claire de lune et le Pré l'Evêque, vous avez peut-être pu remarquer cet étrange alignement de pierres cubiques (Google Maps).

Il ne s'agit pas réellement de mégalithes, leur taille ne dépassant pas quelques dizaines de centimètres de côté. Il ne s'agit pas non plus d'un alignement de microlithes car ce terme désigne plus particulièrement de minuscules outils de silex paléolithiques (des pointes de flèches par exemple).

J'ai donc décidé, de façon unilatérale et autoritaire, de créer le terme décilithique© qui qualifiera dorénavant ce type de pierres ainsi ordonnancées.

Pour en revenir à ce mystérieux alignement, vous pensez bien que c'est le genre d'énigme qui peut me prendre la tête pendant des heures jours semaines mois. Et dans ces cas là je peux rester sans dormir, sans manger et sans boire jusqu'à ce que la solution se révèle enfin à moi.

En fait, mon questionnement commença en 2006 lorsque nous nous promenâmes pour la première fois en ce lieu. De retour chez nous, j'entrepris quelques recherches sur Internet, et c'est là que je découvris le blog de Reiane Courbaline qui émettait l'hypothèse qu'il puisse s'agir des vestiges du pont écluse St Nicolas. Mais, je sais aujourd'hui, que le pont écluse St Nicolas se trouvait beaucoup plus près de l'hôpital (cf. article sur le pont écluse St Amand).

C'est finalement un vénérable voisin qui m'a mis sur une autre piste. Au siècle dernier, ce bras de Meuse, situé à proximité du Grand Gueulard, faisait office de bains municipaux. On y avait aménagé un ponton et des cabines de "plage" dans lesquelles damoiseaux et damoiselles se dévêtaient à l'abri des regards indiscrets. D'après mon voisin, les cabines reposaient sur ces pierres.

Si des anciens passent par ici, peut-être pourront-ils confirmer ou infirmer cette nouvelle hypothèse...

Articles connexes :
Partager cet article
Repost0

commentaires

M
<br /> <br /> Vous avez tout à fait raison ces blocs servaient de supports aux cabines de bains. les plans de ces cabines existent dans les archives de la bibliothèque d'étude de la Codécom. Pour la petite<br /> histoire, mes parents se sont connus à cet endroit.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
M
Ce qui est certain, c'est que c'est pas le père Denis qui vous donnera la réponse !!!!!!!!!!
Répondre
M
Et si c'était la mère Denis qu'il fallait interroger ?? Restes d'un lavoir sommaire, plutôt que ponton de baignade ? Désolée de vous faire revenir sur terres, messieurs, les Lorraines de l'époque ne devaient guère se dénuder... par contre les beaux torses nus et poilus - euh des poilus.....;-))
Répondre
B
<br /> Je ne pense pas qu'il s'agisse d'un lavoir car il n'y a aucune maison sur cet îlot.<br /> <br /> <br />
M
Ces vestiges de cabines de plage et ces baigneurs dévêtus seraient-ils une preuve supplémentaire du temps estival qui règne toujours en Lorraine et plus particulièrement à Verdun ?
Répondre
B
<br /> A n'en pas douter : oui.<br /> Mais aujourd'hui la plage se trouve au Pré l'Evêque et elle n'est surveillée que pendant l'été.<br /> <br /> Et, en avril, on plonge ici<br /> <br /> <br />

Philippe Burlet

Un artiste verdunois qui roule des mécaniques

image1

Catégories