Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 juin 2007 4 21 /06 /juin /2007 23:24
Je dois avouer que j'ai été agréablement surpris par cette fête de la musique, la première à laquelle j'assiste à Verdun.

Ce qui m'a surpris, tout d'abord, c'est le monde dans les rues malgré la météo plutôt mitigée. Tous les parkings étaient plein, et une marée humaine déferlait dans les rues du centre ville à la recherche des groupes. Et des groupes il y en avait pour tous les goûts, de la chorale classique à l'accordéon musette, de la techno-transe à la salsa-latino, des chants polyphoniques néo-classiques au rock français, sans oublier les inévitables reprises de Téléphone et des grands classiques du Rock'n Roll (cf. vidéo ci-dessous avec des musiciens qui ont vraiment des bonnes gueules)

Ajoutons à cela la grande scène du Quai de Londres sur laquelle se sont succédés les finalistes du Tremplin organisé par Musiques et Terrasses et la MJC, et pour finir la prestation endiablée du groupe nancéen adepte de musique Tzigane-capillaire A Rebrousse Poil (cf. vidéo ci-dessous), et vous obtenez une soirée fort réussie.
 
Bien évidemment tout n'était pas du meilleur niveau, mais est-ce bien ce qu'on attend le jour de la fête de la Musique ? Moi non en tout cas. Tout ce qui importe c'est que ces musiciens s'éclatent sur scène et qu'ils nous montrent le plaisir qu'ils ont à jouer et à partager leur passion.
ti_bug_fck
Repost 0
Published by Bertaga - dans Les événements
commenter cet article
19 juin 2007 2 19 /06 /juin /2007 11:27
La Tour Saint VanneUne bien belle photo de la tour Saint-Vanne ayant attiré notre regard dans le livre "Verdun - Histoire, patrimoine, Art de vivre" (Photographie de Christian Legay), nous nous sommes mis en quête de cet édifice.

Problème : le livre en question n'indique pas précisément l'emplacement de la tour. On y apprend juste que ce vestige de l'Abbaye de saint-Vanne, fondée en 952, se situe "dans les quelques 20 hectares de la citadelle".

Petit coup d'oeil sur le plan de la ville de Verdun distribué par la Maison du Tourisme. Aucune trace de la dite Tour. Bizarre... mais bon... qui dit quête, dit recherche. Nous voilà donc partis à l'aventure en direction des remparts de la Citadelle.

Après des heures de marche arrassantes sous un soleil de plomb, il faut bien nous rendre à l'évidence : la tour n'est pas visible du chemin qui borde les remparts de la citadelle et il n'y a aucun moyen de pénétrer sur ce terrain qui appartient toujours à l'armée. Le rempart est d'une hauteur vertigineuse, et la seule entrée visible est une grille garnie de fil de fer barbelé (Google Maps).

Un autochtone, amicale et pacifique, nous confirmera qu'il est impossible d'accéder à la tour. Il nous informera par ailleurs que la municipalité projette d'acheter ce terrain militaire, de sécuriser le site et de l'ouvrir au public.

En attendant ce jour, sûrement lointain, vous pourrez en apprendre beaucoup plus sur cette Abbaye en lisant cet extrait du livre d'Edmond Pionnier (1901) pdf

Vous pouvez aussi parcourir cet extrait des Mémoires de la société Philomatique de Verdun (Tome XI, 1889), qui "a pour objet de rappeler tout ce que la Société Philomathique aurait voulu faire pour sauver les précieux restes de l'antique Abbaye et dans quelle mesure il lui a été donné de réaliser ses projets" pdf

Articles connexes :

Repost 0
Published by Bertaga - dans Les monuments
commenter cet article
17 juin 2007 7 17 /06 /juin /2007 17:45

Ridan à VerdunCa y est, c'est parti !

Quoi donc ? Mais le festival Musiques et Terrasses bien sûr.

Hier soir c'est Ridan qui a ouvert le bal devant plusieurs milliers de spectateurs.

Alternant chanson française et ska endiablé, il a su mobiliser le public jusqu'à la fin malgré quelques gouttes de pluie en début de concert.

Premier succès pour le festival 2007. Vivement la semaine prochaine !
Repost 0
Published by Bertaga - dans Les événements
commenter cet article
16 juin 2007 6 16 /06 /juin /2007 10:15
ciel d'orage à VerdunHier soir, juste avant le coucher du soleil, un orage est passé sur Verdun. Pas de tonnerre ni de foudre, très peu de pluie, mais des nuages très noirs et une lumière orangé, comme si Jerry Bruckheimer avait encore abusé d'un de ses filtres dans les Experts Miami.

Bref, l'orage est passé, laissant la place au soleil couchant et au ciel bleu...
Repost 0
Published by Bertaga - dans Verdun : la ville
commenter cet article
14 juin 2007 4 14 /06 /juin /2007 18:56
La Cathédrale de VerdunDans la rue Saint Victor vous trouverez facilement un petit restaurant qui s'appelle "Le Poste de Garde". Juste en face il y a un escalier en pierre qui permet d'accéder au sommet du rempart juste au niveau de la porte Saint Victor. En montant faites attention de ne pas tomber, c'est haut et la fine rembarde rouillée ne retiendra pas votre chute.

Une fois l'ascension achevée vous aurez une vue imprenable sur Verdun, du Pré l'Evêque au Faubourg pavé.

(Google Maps)

Articles connexes :
Repost 0
Published by Bertaga - dans Les monuments
commenter cet article
11 juin 2007 1 11 /06 /juin /2007 19:13
Le Tunnel du Clair de LuneAvec l'été qui approche de nombreux bateaux commencent à se bousculer sur les quais du port de plaisance. Les touristes belges et luxembourgois s'arrêtent quelques jours, bronzent, font quelques emplettes puis repartent vers d'autres horizons.

Le temps d'un instant  l'agitation se fait autour de l'écluse du Clair de Lune. Les portes se referment sur l'embarcation, l'eau monte, puis le bateau file vers d'autres ports, un peu plus près de la source de la Meuse.

(Google Maps)
Repost 0
Published by Bertaga - dans Verdun : la ville
commenter cet article
8 juin 2007 5 08 /06 /juin /2007 11:56
Saint-Paul.jpgC'est en 1877 que l'on ouvrit une brêche dans les rempart et que l'on créa la Porte Saint Paul (Google Maps). A l'époque il s'agissait de relier le centre ville de Verdun à la gare nouvellement créée. Jusqu'en 1929, date de démolition des remparts, elle était l'unique passage pour les voitures.

La Porte St Paul, qui donne sur la Place du même nom, a conservé ses deux pont-levis, ses créneaux et l'ensemble de ses mécanismes, ainsi que ses mâchicoulis (ouvertures permettant de balancer des trucs lourds ou brûlants sur les belliqueux assaillants).

Bizarrement, je n'ai pas l'impression que ce monument soit classé.
Repost 0
Published by Bertaga - dans Les monuments
commenter cet article
4 juin 2007 1 04 /06 /juin /2007 22:50
gandalf-balrog.jpgSavez vous quel est le point commun entre Gandalf, La Pasionaria, les Monty Python et Astérix en Hispanie ?

Ils se sont tous appropriés, à leur manière, la célèbre phrase "On ne passe pas" lancée par le Général Nivelle lors de l'offensive allemande sur Verdun en 1916.

Dans le Seigneur des Anneaux, c'est Gandalf qui lors de son combat héroïque contre le Balrog dans la Moria hurle : "You shall not pass !". Il se sacrifie alors pour sauver les membres de la Communauté de l'Anneau. Détail intéressant, le très British J.R.R. Tolkien (l'auteur) s'est engagé lors de la Première Guerre mondiale et a servi sur le sol français ; pas à Verdun, certe, mais ça m'amuse de penser que c'est la résistance de la Ville de Verdun en 1916 qui a inspiré le combat entre Gandalf et le Balrog.

Le 19 juillet 1936, l'expression ressurgit en Espagne. En pleine guerre civile contre les Franquistes Dolores Ibárruri Gómez, dite la Pasionaria, lance ce qui deviendra le cri de raliement des républicains espagnols et de tous les antifascistes à travers le monde : No Pasaran !

En 1969, Astérix et Obelix feront la connaissance d'un jeune garçon hispanique, Pépé, qui bravera Jules César en personne, armé de sa fronde et de ces quelques mots.

En 1975, les Monty Python mettent en scène en piètre "Black Knight" tentant de stopper une parodie de roi Arthur en quête du St Graal au cri de "None shall pass". Le Black Knight s'acharne à défendre un pont et refuse de mourir malgrès les burlesques blessures qui lui sont infligées.

Impossible de lister toutes les références historiques, cinématographiques ou littéraires tant elles sont nombreuses. Reste que Verdun semble être la source de cette formule aujourd'hui mondialement célèbre.

Légende : La photo représente Gandalf en train de stopper l'avancée du Balrog sur le pont Chaussée. Vous pouvez cliquer sur l'image pour l'agrandir.

Articles connexes :
Le monument aux enfants de Verdun morts pour la France
Les 7 soldats inconnus
Le labyrinthe de maïs de Bras-sur-Meuse
Repost 0
Published by Bertaga - dans Verdun : la ville
commenter cet article
1 juin 2007 5 01 /06 /juin /2007 19:42
Vue du Parc municipal JapiotHier je suis passé par le parc municipal Japiot, endroit calme, propice à la promenade des canards et au repos des lycéens adeptes de l'école buissonière.

Les feuilles des arbres ont bien poussées depuis ma dernière visite, le ciel est plus bleu aussi. Les gens s'y promènent ou s'allongent dans l'herbe. Les canards aussi.

Entre deux arbres, par dessus la muraille on peut apercevoir, furtivement, le Monument de la Victoire et la Tour Chaussée. J'aime bien cette vue qui synthétise à merveille la ville de Verdun.

Ah non.... on ne voit pas la Meuse...

(La photo a été prise d'ici)

Articles connexes :
nti_bug_fck
Repost 0
Published by Bertaga - dans Les monuments
commenter cet article
30 mai 2007 3 30 /05 /mai /2007 19:43
Centre de loisirs aquatiques de VerdunAujourd'hui ce n'est pas à la Poste que je me rendais mais au Centre des Impôts. Traversant le parking du 8 mai armé de mon appareil photo je n'ai pu m'empêcher de mitrailler le chantier du futur centre de loisirs aquatiques, et plus particulièrement une façade en pierres de taille, élément assez incongru lorsque l'on a en tête le bâtiment d'acier, de béton et de verre qui se construit depuis quelques mois (Google Maps).

Pourquoi avoir intégré cette architecture anachronique à ce bâtiment ? Ces pierres ont-elles été taillées pour l'occasion ou ont-elles été récupérées sur un autre bâtiment ?

C'est en lisant le magazine de la Codecom de mai 2007 que j'ai trouvé la réponse à cette énigme :

"Au tournant du 19° siècle, entre révolution et empire, on érigea une salle de spectacle privé à l’ancien emplacement du couvent des augustins, installés à Verdun depuis 1310. Racheté par la ville en 1830, le bâtiment accueillit un théâtre, puis une bibliothèque, lorsque le nouveau théâtre fut construit en 1893. C’est en 1921, que la bâtisse fut transformée en bains douches (5 Francs la douche, 8 Francs le bain dans les années 90).

Lors de l’aménagement du secteur du marché couvert, le bâtiment vétuste, dont la vocation n’avait plus de raison d’être, fut démoli. En revanche, la façade qui n’avait rien perdu de son cachet fut démontée et conservée pour - petit clin d’oeil de l’histoire - accueillir les amateurs de baignade, futurs usagers du centre de loisirs aquatiques."

Reste plus qu'à attendre le printemps 2008 pour franchir ces arches et découvrir le bassin de 25m, le tobogan de 35m, le sauna, le hammam et les plages intérieures et extérieures...

Articles connexes :
Repost 0
Published by Bertaga - dans Verdun : la ville
commenter cet article

Philippe Burlet

Un artiste verdunois qui roule des mécaniques

image1

Catégories