Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 octobre 2008 3 29 /10 /octobre /2008 07:00
Les gros degrés en fleursTous les ans, la municipalité de Verdun organise un concours de fleurissement auquel chacun peut participer pour tenter de gagner le 1er prix de 500 € ou tout simplement  pour embellir un peu le quartier qu'il habite et donner du bonheur aux passants qui passent.

J'aime bien l'idée. Fraîche comme la rosée du matin :)

Et ces maisons couvertes de fleurs ont tendance à me rendre aussi joyeux que Bambi jouant avec les animaux de la forêt (avant que le méchant chasseur ne tue sa maman, bien sûr).

Les gros degrés en fleurOù en étais-je ? Ah oui ! Le concours...

Et bien, figurez-vous que le verdict a été rendu vendredi dernier dans les salons dorés de l'Hôtel de Ville de Verdun.

Le 1er prix de la catégorie "balcon" a été décerné à une maison donnant sur le canal Saint Airy (si je ne me trompe pas).

Quant au premier prix "maison", il revient à cette demeure des Gros Degrés que j'avais eu le réflexe de photographier il y a quelques semaines tant je la trouvais jolie ainsi décorée. Vous ne trouvez pas qu'elle a de la gueule, vous ?

J'en connais, parmi mes lecteurs, qui vont sauter de joie à la lecture de cet article et à la vue de cette maison si bien entretenue. De mon côté, je suis content que cette maison ait été primée car c'est grâce à elle que certains des commentateurs les plus fidèles de ce blog se sont retrouvés ici. Spéciale dédicace donc à Sister for Ever, Maître Chronique, et Quiet Man, ainsi qu'à la Fraise si elle passe dans le coin.

Articles connexes :
Repost 0
Published by Bertaga - dans Verdun : la ville
commenter cet article
27 octobre 2008 1 27 /10 /octobre /2008 07:00
Le village dans les nuages : HaraumontLorsque l'on regarde vers le nord depuis Sivry-sur-Meuse, il est parfois possible d'apercevoir au petit matin un village perché dans les nuages. Ce village s'appelle Vilosnes-Haraumont (Google Maps).

Je ne sais pas pour vous, mais cette photo m'a tout de suite fait penser à un dessin animé de mon enfance dans lequel une famille d'extra-terrestre, les Zabars originaires de la planète Artas jouaient à une sorte de badminton sans volant appelé fluoraquettes.

Nostalgie d'une époque où les héros télévisés pouvaient encore avoir un excès d'embompoint (adieu Casimir, et Groquik).

Comment ça ce n'est pas intéressant comme info ? Mais  bien sûr que si. D'ailleurs, comme je suis sûr que vous les attendez tous, voici les paroles du générique :-)

Nous arrivions
D'un pays sans lumière
Nous naviguions
Sans but près de la Terre
Quand apparut
Au détour d'un nuage
Devant nos yeux
Un pays bleu

Un monde à part
Perché sur un nuage
Ce monde à part
Est un petit village

Qui en secret
Flotte autour de la Terre
Viens avec nous
Au pays doux
Au pays fou
Ici tout n'est que rires
Et que chansons
La joie s'est installée
Dans les maisons
Où nous t'attendons

Si nous sommes patauds
C'est pour te faire rire
Si nos histoires t'amusent
Tu peux applaudir
Mais surtout n'oublie pas
Que dans les nuages
Il y a ton village...

Interprète : Dominique Poulain
Paroles : Christophe Izard
Musique : Roger Pouly

Et pour ceux qui ne s'en souviennent vraiment pas, il faut aller .


Repost 0
Published by Bertaga - dans En Meuse
commenter cet article
26 octobre 2008 7 26 /10 /octobre /2008 07:00
La crypte Saint Maur de VerdunC'est un escalier de pierres inégales et glissantes qui mène dans cette crypte sombre, froide et humide. Une fois sur le sol en terre battue le regard se porte à droite puis à gauche, le salpêtre recouvre les murs et des araignées, calcifiées, pendent encore au bout de leur fil. Sous les voûtes romanes oppressantes, des colonnes massives occupent l'espace, laissant peu de place à la circulation.

Cette crypte fut creusée il y a mille ans par l'évêque Heimon lors de la construction d'une toute nouvelle abbaye bénédictine, l'abbaye St Maur. Son emplacement ne doit rien au hasard  puisque s'y trouvait auparavant un oratoire où Saint Saintain aurait baptisé les premiers chrétiens de Verdun (oratoire détruit par Attila en 451 et reconstruit à l'époque par St Airy).

Mais ce qui justifie l'implantation de l'abbaye à cet endroit c'est avant tout la proximité du ruisseau de la Scance car, pour obéir à la règle, les religieuses devaient trouver dans leur enclos tout ce qui leur était nécessaire.

On raconte que cette crypte abrita, pendant fort longtemps, les reliques des trois premiers évêques de Verdun qui officièrent aux IVe et Ve siècles : Saint Saintin, Saint Maur et Sant Salvin. Quoiqu'il en soit, l'abbaye fut détruite en 1552 pour des raisons de sécurité, mais la crypte, elle, est toujours là ; et si un jour une édition "Verdun" du Monopoly devait être éditée, la crypte St Maur se trouverait à coup sûr sur la case la plus chère puisqu'elle est située... rue de la Paix (Google Maps).

Articles connexes :
Repost 0
Published by Bertaga - dans Les monuments
commenter cet article
24 octobre 2008 5 24 /10 /octobre /2008 07:00
La côte Saint GermainComme vous l'avez deviné, la photo du Cépridou n°12 a été prise du haut de cette butte appelée côte Saint Germain à Lion-devant-Dun (Google Maps).

Pour arriver au sommet, il vous faudra emprunter le sentier  de randonnée Saint Dagobert et vous armer de courrage car la grimpette est carrément pentue (160 m de dénivelé sur 1,6 km, puis un plat d'un kilomètre pour arriver au point de vue).

Avec un dénivelé pareil tout est prétexte à faire des pauses. Oh ! Un âne. Et là-bas, ça ne serait pas des chevals ? Non, je crois que ce sont plutôt des chevaux. T'as vu toutes ces pommes ? Oh ! Il y a des ruches ! Et au milieu des arbres on dirait une mangeoire, je m'assois quelques minutes pour être sûr... Attends, je prends cette feuille en photo, les couleurs sont vraiment magnifiques dans ce rayon de soleil... Deux secondes, je voudrais essayer de prendre un reflet dans la flaque d'eau...

Bref, après dix minutes de marches, ok, ok, ok, après une heure de marche, nous voilà rendus au sommet et, la récompense tant attendu s'offre enfin à nos yeux ébahis : un panorama à couper le souffle avec, de droite à gauche et à condition d'avoir de bons yeux : le château aux 365 fenêtres de Louppy-sur-Loison, la citadelle de montmédy, les éoliennes de Stenay, les superbes carrières MCA très prisées des ornithologues (j'espère que je vais toucher quelque chose pour la pub) et l'église de Mont-devant-Sassey.

Si vous en ressentez l'envie vous pourrez également sauter dans le vide... après avoir vérifier que votre équipement de parapentiste est en parfaite adéquation avec les normes de sécurité en vigueur.

Pour ceux qui souhaiteraient entreprendre cette escapade dans le but de pique-niquer dans les hauteurs, juste un petit conseil : prévoyez une couverture car il n'y a ni banc ni table ;-)

Articles connexes :
Repost 0
Published by Bertaga - dans En Meuse
commenter cet article
22 octobre 2008 3 22 /10 /octobre /2008 07:00
Lion-devant-Dun : panoramique
On a encore dégoté un coin idéal pour pique-niquer en amoureux. Un peu de marche, des arbres, des petites fleurs, une clairière avec un monument, du calme, une vue à couper le souffle, quelques éoliennes au loin...

Vous avez vu comme c'est joli ? Mais saurez-vous deviner où se trouve ce coin de paradis ?
Repost 0
Published by Bertaga - dans Jeux
commenter cet article
18 octobre 2008 6 18 /10 /octobre /2008 07:00
Le monument américain de Sivry-sur-MeuseSûrement moins connu que ses grands frères de Montsec et de Montfaucon, le monument américain de  Sillon-Fontaine (Sivry-sur-Meuse) mérite également que vous fassiez un petit détour (Google Maps).

Ce monument fut érigé au bout d'une allée de résineux en 1928 à la mémoire des 3.128 soldats et des 78 officiers américains blessés ou tués pendant les offensives de 1918.

Une fois en haut de cet éperon rocheux, vous aurez une superbe vue sur la vallée de la Meuse située 180 m plus bas et, s'il fait beau, vous pourrez même admirer le monument américain de Montfaucon-d'Argonne qui pointe à l'horizon.

Articles connexes :
Repost 0
Published by Bertaga - dans En Meuse
commenter cet article
17 octobre 2008 5 17 /10 /octobre /2008 07:00
Une vue sur le mémorial de MontfauconCelui-là devrait vous prendre un peu de temps (du moins, je l'espère).

Le petit zigouigoui que l'on voit au loin sur la colline c'est le mémorial américain de Montfaucon. Il paraît tout petit parce qu'il est à presque 14 km de mon appareil photo.

Pour vous aider, je vous signale juste que la photo a été prise depuis un autre monument américain. Saurez-vous trouver lequel ?

N'hésitez pas à poser des questions, je suis là pour vous guider ;-)
Repost 0
Published by Bertaga - dans Jeux
commenter cet article
15 octobre 2008 3 15 /10 /octobre /2008 19:00
Plantu : Je ne dois pas dessiner..."Dessins de presse : des limites à ne pas franchir ?"

Voilà le thème de la conférence qu'animera Plantu vendredi en marge de l'exposition "Dessins pour la Paix" qui se déroule actuellement et jusqu'au 15 décembre au Centre Mondial de la Paix de Verdun.

De l'affaire des caricatures de Mahomet au limogage de Siné elles sont légion les polémiques et les (auto)censures dans le monde des dessinateurs de presse.

Sexe, politique, religion : le dessinateur satirique du Monde s'est-il fixé une ligne rouge ?

J'ai hâte d'être à vendredi soir...

"Dessins de presse :
des limites à ne pas franchir ?"

Conférence animée par Plantu
17 octobre  2008 à 19h30
Centre Mondial de la Paix
Repost 0
Published by Bertaga - dans Les événements
commenter cet article
15 octobre 2008 3 15 /10 /octobre /2008 07:00
Musée de la bière de StenaySi vous vous retrouvez dans un lieu bondé de gros soûlards rougeauds en culotte de peau traditionnelle se dandinant de droite à gauche en chantant sur de la musique bavaroise, c'est que votre GPS vous a encore joué un tour et que vous n'êtes pas au musée de la bière de Stenay mais à la fête de la bière de Munich (Google maps).

A Stenay, la visée est bien plus... pédagogique, et le moins que l'on puisse dire c'est que le résultat est vraiment impressionnant, tant par la multiplicité des objets exposés (45.000 !) que par les différents angles sous lesquels est abordé le sujet.

Musée de la bière de StenayIl est bien sûr question d'histoire, puisque le musée retrace l'évolution de ce breuvage du néolithique jusqu'à nos jours ; mais il est aussi question de chimie, de géographie, d'ethnographie, de sociologie, d'économie, etc.

Vous découvrirez les matières premières qui composent la bière et l'impact qu'a eu la révolution industrielle sur la fabrication, le conditionnement et la distribution de ce breuvage fermenté.

Une salle entière est également consacrée à l'imagerie et à la publicité. Des affiches anciennes permettent d'analyser et de décrypter la représentation des enfants, des femmes, des ouvriers, mais aussi de la monarchie ou du Sacré sur ces supports publicitaires.

J'ai particulièrement apprécié la fin de la visite. Il s'agit de la reconstitution d'un bistrot, prétexte à une présentation sociologique de ce lieu de perdition. Un vrai régal !

Comme dans la plupart des musées, la sortie se fait par un espace boutique/taverne qui ravira ici les amateurs de bières.

Au final on sort de ce "plus grand musée de la bière au monde" (1.400 m² tout de même)  ravi de connaître un peu mieux cette boisson moussue et pétillante à boire avec modération.

Oups ! J'allais oublier de vous signaler que le musée de la bière a un site Internet qui date de l'époque où les numéros de téléphone n'avaient que 8 chiffres. C'est sans doute son seul véritable défaut ;-)

Article connexe :

Repost 0
Published by Bertaga - dans En Meuse
commenter cet article
13 octobre 2008 1 13 /10 /octobre /2008 07:00
Fronton de l'Hôtel de Ville de StenayLa première chose que nous avons faite en arrivant à Stenay fut de nous rendre à l'office du tourisme pour récolter un peu de documentation sur cette ville du nord meusien où nous comptions passer la journée. Et là, au fond de la pièce, je vois toute une série de diables grimaçants qui me font de l'oeil. Pourquoi, demandais-je alors à l'officier du tourisme, ces diables tiennent-ils une place si importante en ce lieu au demeurant fort sympathique ?

Le ciel s'obscurcit brutalement ; la ville, qui était pourtant animée quelques minutes auparavant, semblait maintenant déserte. Alors que le tonnerre grondait à l'extérieur, l'officier du tourisme s'approcha subrepticement derrière moi, et d'une voix caverneuse lança : "Parce que Stenay est la ville du Diable ! SATHANAY ! SATHANAY ! Ah ! Ah ! Ah !".

Et, au moment où nous allions partir, il ajouta "vous prendrez bien quelques crottes de Satan, ces petites dragées au chocolat saupoudrées de sucre glace sont la spécialité de la ville".

Blason diabolique de StenayAvant d'aller grignoter un petit quelque chose et de nous rendre au musée européen de la bière nous décidâmes de faire le tour du centre ville et d'aller voir à quoi ressemblait le port de plaisance, l'occasion de constater de visue que le Diable avait bien sa place sur les écussons de Stenay, jusqu'au fronton de l'hôtel de ville et au monument aux morts.

Visiblement, ce mythe a été construit de toute pièce au XIXe siècle par le Président du Tribunal de Montmédy, Jeantin, qui avait la facheuse manie d'expliquer les noms des lieux par d'obscures références hébraïques et géologiques. C'est en 1885 que cette nouveauté héraldique apparait sur le papier à en-tête de la mairie et, lorsqu'en 1925 l'Hôtel de Ville est installé à son emplacement actuel, l'architecte croit bon de faire sculpter la tête de diable au fronton.

Quoi qu'il en soit, il est totalement impossible que la ville de Stenay, qui trouve ses origines à l'époque mérovingienne, puisse tenir son nom d'un concept né avec les évangiles aux alentours du Ve siècle.

A Stenay, personne ne prend réellement au sérieux cette accointance avec Satan, mais chacun en joue à sa manière. Même le Maire s'y est mis en créant une "Confrérie des diablotins de Stenay" en 1983.

Allez hop ! en route pour le musée de la bière. On va aller voir s'ils vendent de la Belzebuth ou de la Satan Gold...
Repost 0
Published by Bertaga - dans En Meuse
commenter cet article

Philippe Burlet

Un artiste verdunois qui roule des mécaniques

image1

Catégories