Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 novembre 2008 3 19 /11 /novembre /2008 08:00
Communes candidates pour accueillir un site de stockage de FA-VLVous le savez peut-être, depuis juin 2008, l'ANDRA a contacté 3.115 communes pour savoir si ça les amuserait d'avoir un site de stockage de déchets radioactifs à faible activité à vie longue (FA-VL) sur leur territoire. La plupart a clairement refusé, certaines, comme Ville-en-Woëvre, Tréveray ou Donjeux, ont consulté leur population, d'autres ont tergiversé, et au final ce sont quelques dizaines de municipalités qui ont accepté de tenter le diable l'expérience.

L'industrie nucléaire étant ce qu'elle est, l'ANDRA a décidé de garder secrète la liste des 3.115 communes consultées. Elle ne publiera pas non plus les noms des municipalités qui ont répondu présent. C'est le Ministère de l'écologie (ça sonne mieux que Ministère de la radioactivité) qui va maintenant s'occuper du dossier et qui révélera uniquement les noms de deux ou trois sites potentiels début 2009. Il ne faudrait pas affoler les riverains pour rien et risquer une prise de conscience des populations...

Bien évidemment, les municipalités ont signé uniquement pour permettre à l'ANDRA de mener des études de faisabilité. Rien ne dit que ces sites accueilleront au final des déchets radioactifs. De plus il a été promis aux populations que rien ne se ferait avant un débat public placé sous l'égide de la CNDP. Ah... on me souffle dans l'oreillette que c'est exactement ce qui était promis à Bure et que le débat public y a été royalement ignoré. Cela ne présage rien de bon...

Ne pouvant compter sur les blouses blanches de l'ANDRA pour obtenir des informations, je me suis tourné vers l'ami Google qui m'a redirigé sur le site du Réseau Sortir du nucléaire. L'association écologiste répertorie en effet les communes qui se sont portées candidates.

Cette liste, régulièrement mise à jour, comporte à l'heure actuelle 29 communes, toutes situées en Champagne-Ardenne et en Lorraine (à croire que la propagande de l'ANDRA y est efficace).

10 - Aube
  • Saint-Léger-sous-Brienne
  • Brienne-le-Château
  • Petit-Mesnil
  • Juzanvigny
  • Hampigny
  • Morvilliers
  • Pars-lès-Chavanges
  • Auxon
  • Radonvilliers
  • Epothémont
51 - Marne
  • Sainte-Ménéhould
52 - Haute-Marne
  • Saint-Blin-Sémilly
  • Roches-Bettaincourt
  • Rimaucourt
  • Bricon
  • Doulaincourt-Saucourt
  • Semoutiers-Montsaon
  • Vaux-sur-Saint-Urbain
  • Juzennecourt
55 - Meuse
  • Gondrecourt-le-Château
  • Chassey-Beaupré
  • Billy-sous-Mangiennes
  • Montigny-lès-Vaucouleurs
  • Fontaines-Saint-Clair
  • Rouvrois-sur-Othain
57 - Moselle
  • Baronville
88 - Vosges
  • Grand
  • Aouze
  • Soulosse sous Saint Elophe
Pour voir la liste mise à jour il faut aller ici.

Le Réseau Sortir du Nucléaire propose également tout un tas d'outils pour ceux qui souhaiteraient s'investir un peu plus dans ce débat (annuaire des communes, formulaires de contact, diaporama pour des présentations publiques, tracts, pétitions, etc.)

A l'heure où les éoliennes, déjà soumises à étude d'impact dans un périmètre de 15 km, risquent d'être classées en ICPE comme de vulgaires usines SEVESO, un maire un peu grande gueule peut imposer une poubelle radioactive à tout un pays. C'est tout bonnement incroyable...

Article connexe :

Partager cet article

Repost 0
Published by Bertaga - dans En Meuse
commenter cet article

commentaires

René 20/11/2008 19:04

Amitiés d’un petit poète qui s’enquiert de toute lumière…et vous convie au partage des émotions…

Bertaga 20/11/2008 19:39


Es-tu sûr que ton commentaire a un quelconque rapport avec les déchets nucléaires ?


sister for ever 20/11/2008 09:29

En fait je vois deux grands chapitres au débat:- 1) Pour l'avenir, comment éviter de produire des déchets nocifs? en se penchant sur la définition du mot «nocif»... et sur la manière de concevoir une échelle de nocivité (qui existe sûrement?). Là on justifie pleinement le rôle de l'écologie, au cas où on aurait pu douter il y a quelques années qu'elle soit utile à quelque chose. Mais on voit avec la question des éoliennes que ce n'est pas si simple!- 2) Maintenant, que faire des déchets qui existent?L'absence des débats publics qui étaient prévus sur le sujet, avec les populations locales, si elle est avérée, est en effet gravissime. MAIS.... il faut bien faire quelque chose... et rechercher la solution «la moins pire». Est-ce qu'on doit considérer que tous les scientifiques qui se posent la question depuis des décennies sont mal intentionnés, ou font mal leur travail?? je ne le crois vraiment pas. Donc c'est bien l'aspect politique sur lequel on doit être vigilant, et être certain que les conclusions scientifiques objectives sont données au public sans «censure».Mais ensuite il faut bien choisir à un moment... et là le serpent se mord la queue, car ce sont bien les politiques, élus à la majorité, qui sont chargés de choisir par cette majorité d'entre nous.Mon commentaire ne donne évidemment pas de solution, si c'était si simple on le saurait. C'est juste pour dire que rien n'est tout blanc ni tout noir, et que beaucoup de personnes en ce moment «mouillent leur chemise» pour trouver des solutions.

Webmestre du modem meuse 19/11/2008 21:21

Très bon, merci.

Philippe Burlet

Un artiste verdunois qui roule des mécaniques

image1

Catégories