Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 janvier 2008 4 31 /01 /janvier /2008 07:00
Abbaye de l'EtancheL'idée de cette promenade nous est venue de la lecture des aventures de Therion sur le forum Trekking en Meuse ; il faut dire que sa visite nocturne de l'Abbaye de l'Etanche avait de quoi nous intriguer...

Figurez-vous qu'au lieu-dit l'Etanche (Google maps) fut fondée en 1138 un monastère cistercien par Albéron de Chiny, évêque de Verdun (si je ne me trompe pas, le plus connu des cistercien étaient un gros chien poilu avec un tonneau autour du coup et répondant au nom de Saint Bernard). L'Evêque de verdun le confia (le monastère pas le chien !) en 1144 à Philippe, abbé de Belval-en-Argonne et membre de l'Ordre des Prémontrés, qui en fit une abbaye.

Pillée en 1632 (certains disent qu'il s'agissait de méchants suédois, d'autres parlent d'une horde de croates sanguinaires), elle restera abandonnée cinq ans. Si l’on exclut cette période, l'abbaye aura donc été occupée pendant 600 ans. Elle sera ensuite reconstruite de 1743 à 1770, puis vendu en 1791 et servira alors de ferme, la petite église au fronton baroque faisant office de grange. Les derniers abbés en place se seraient alors écrié "Mon Dieu !" avant de disparaître les uns après les autres.

Abbaye de l'EtancheLa chapelle et le bâtiment conventuel ont été classés "Monuments Historiques" par arrêté du 5 décembre 1984 et le domaine de l'Etanche appartient aujourd'hui à une société civile dirigée par de riches luxembourgeois (pléonasme ?). Voilà pour l'histoire, allons maintenant voir ça de plus près.

Sur les conseils de Therion nous nous sommes donc garé au pied de l'église de Deuxnouds-aux-Bois (commune de Lamorville) et avons emprunté la rue de l'Etanche. La première chose que l'on remarque c'est que ça monte. En effet Deuxnouds et l'abbaye se trouvent tous deux au fond d'une vallée, mais il ne s'agit pas de la même vallée. Résultat : 275 m d'altitude au départ et à l'arrivée et un "pic" à 360 m entre les deux. Bref, on a les cuissots fermes depuis cette balade.

Après une petite demi-heure de marche nous arrivons donc en vue de l'Abbaye de l'Etanche. Ce qui frappe c'est son état de délabrement. Laissée à l'abandon, sans surveillance et sans aucune restauration depuis une dizaine d'années, elle semble être régulièrement visitée d'une part par des jeunes qui doivent improviser des soirées à l'intérieur (en témoignent les nombreuses fresques d'art néo-rupestre bombées à la fin du XXe ou au début du XXIe siècle), et d'autre part par des pilleurs de métal. Toute la zinguerie a en effet disparu, laissant le bâtiment à la merci des éléments, l'eau s'infiltrant partout. On en vient à se demander pourquoi la bâtisse conserve encore aujourd'hui son nom d'Abbaye de l'étanche...

abbaye de l'EtancheLes murs pourrissent, le lierre s'infiltre par les fenêtres sans vitre, et un pan entier des bâtiments s'est effondré il y a peu. A l'intérieur on n'ose à peine marcher sur les planchers du rez-de-chaussée de peur d'atterrir directement à la cave. Nous nous contenterons donc de jeter un rapide coup d'oeil en restant sur la dalle en dur, sans même envisager la possibilité de monter à l'étage.

Paradoxalement, la chapelle qui semble pourtant être la partie la plus ancienne de l'édifice est aussi l'endroit où l'on se sent le plus en sécurité. La voûte du XVIIIe siècle a été habilement colmatée à l'aide d'un grossier ciment du plus bel effet, et une ancienne ouverture, aujourd'hui condamnée, a été renforcée par un linteau constitué d'une poutrelle métallique délicieusement anachronique dans ce cadre roman. L'architecte des Bâtiment de France trépasserait sur place à la vue d'un tel carnage.

Et malheureusement, rien ne laisse présager une rénovation prochaine de ce bâtiment classé puisque le richissime propriétaire des lieux semble plus intéresé par la chasse et la défiscalisation auquel lui donne droit ce monument classé, et qu'aucune collectivité local n'a vraisemblement les moyens de restaurer ce monument en péril.

Bref, dépêchez-vous d'y faire un tour avant qu'il n'en reste plus rien...

Affaire à suivre...

Articles connexes :

Partager cet article

Repost 0
Published by Bertaga - dans En Meuse
commenter cet article

commentaires

benedicte maurisse 16/07/2011 10:04



J'aimerai crée un association 1901 pour la sauvegarde de cette abbaye. Mais elle  a des propriétaires, du coup je ne sais pas comment procéder.



chantallesamis 17/11/2016 00:36

Bonjour,
vous pouvez maintenant nous aider à sauver ce patrimoine puisque nous avons créé une association. Vous pouvez nous joindre par e-mail : lesamis.abbaye.etanche@gmail.com.
Au plaisir de vous retrouver.

Pascal GROSDIDIER 16/07/2011 02:41



Bonjour,


 


Votre article sur l'abbaye ma beaucoup touché.


Je m'y suis rendu l'année dernière et surprise cette année de découvrir que tout le flanc droit et les batiments arrières sont écroulés...


Encore 2 ans comme ca et tout sera éboulé...


J'ai des photos à disposition...


Cordialement


Pascal



maurisse bénédicte 28/02/2011 13:39



Bonjour,


Des amis m'ont emmené voir cette abbaye ou plutôt ce qu'il en reste. Que c'est triste de voir dans quel état elle est. Comment des gens peuvent laisser ce monument tomber en ruine. Ils l'ont
acheté alors soit ils assument sa restauration soit ils la vendent. Ce ne devait pas être autorisé d'acheter un monument historique et de le laisser tomber en ruine. En plus le cadre est beau,
calme, agréable. Il y a des choses à en faire ne serait ce qu'avec les randonneurs qui viennent par là. N'y a t il pas moyen de pousser les propriétaires à faire quelque chose ?


 



John 19/08/2009 09:01

Pour toute info, c'est le notaire à St Mihiel qui gère le dossier de la SCI. Crois moi, c'est pas a vendre. Il y plusieurs acheteurs lesquelles ont essayer d'acheté, mais pas de change. Les parts de la SCI sont dans les mains d'une famille Belge. Si vous voulez plus d'info, écrit moi.

mgauthier 18/05/2009 11:32

C'est horrible cet endroit est pillé.... des gens viennent se servir en pierre et autres matériaux !!!!!

Philippe Burlet

Un artiste verdunois qui roule des mécaniques

image1

Catégories