Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 septembre 2007 6 08 /09 /septembre /2007 19:20
La Meuse dans VerdunAmis de la poésie bonjour ! Aujourd'hui je vous propose un petit jeu.

Il s'agit, pour vous, de composer un poème (ou un texte libre) comportant les mots du titre, c'est à dire "Meuse", "heure", "feu" et "coeur".

Comme vous vous en doutez il n'y a rien à gagner à part l'admiration de tous et la fierté d'avoir participé à l'amélioration qualitative de ce blog.

Bonne participation à tous !

Partager cet article

Repost 0
Published by Bertaga - dans Divers
commenter cet article

commentaires

sister for ever 11/10/2007 14:34

«Adieu Meuse endormeuse..»Non, ce n'est pas de moi...Casimir et BertagaVous entretenez ce feuQui nous attache à la ville de notre enfance.A l'heure triste des séparationsQui vient trop tôtC'est le coeur empli de nostalgieMais d'espéranceQue nous retrouvons nos racines.J'ai découvert votre site cette semaine, à partir du blog de Quiet Man. Quelle heureuse surprise! «Verdun, on y vient en reculant, on la quitte en pleurant»... cela doit faire 43 ans que je dis à peu près la même chose! Et ceux que j'ai «traînés» jusque là alors qu'ils étaient pleins de préjugés sont toujours repartis enchantés.Bon d'accord... c'est mieux quand il fait beau!Jolies photos en tous cas!Bonne continuation.

Bertaga 10/10/2007 22:37

Vive les gros poèmes :))

MoncoeurenMeuse 10/10/2007 21:41

De rien. Je me rends compte en rouvrant cette page que mon poème est écrit très gros. J'en suis désolée, je ne voudrais pas paraître prétentieuse ... en fait, c'est le copié-collé de word qui a donné d'aussi gros caractères :(

casimir 27/09/2007 22:01

Oh ! Merci Coeur.

MoncoeurenMeuse 27/09/2007 16:47

Meuse, à chaque heure Ton feu brûle mon cœur Meuse à mon souvenir sans cesse Tu reviens délicate caresse. De tes vallées brumeuses Nappes de gaze voluptueuses Parfums de terre et de mousse A mon nez ivresse douce.…Lovée aux creux de tes vallons Qui ondulent à l’horizon … Meuse je ne peux oublier Infinis paysages Incroyable voyage. ...Meuse douce et tranquille Entre ciel et terre Je veux te faire île. Ile d’amour et de lumière Il de caresse et de tendresse Ile de plaisir et de désir Il de feu et de chaleurDont l’amour brûlant embrase mon cœur. … Et même si le vent du large A oublié tes grands paysages Tes dunes herbeuses Tes vagues silencieuses Font à mon cœur Chaque heure Chaque jour Comme un océan d’amour MoncoeurenMeuse – septembre 2007-

Philippe Burlet

Un artiste verdunois qui roule des mécaniques

image1

Catégories