Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 octobre 2007 7 28 /10 /octobre /2007 15:46
"Figura Translata" de Luc Doerflinger - Vent des ForêtsA une trentaine de kilomètres au sud de Verdun, perdu au milieu de la forêt meusienne se trouve un espace boisé inédit à l'intérieur duquel six communes tentent de faire cohabiter ruralité et art contemporain (Google Maps). 

Chaque année depuis 1997, lors du Festival du Vent des Forêts, une dizaine d'artistes du monde entier établissent résidence chez l'habitant et réalisent, avec l'aide logistique de l'association et des entreprises locales, des oeuvres contemporaines sur un thème déterminé.

Aujourd'hui, se sont plus de 120 oeuvres qui parsèment quarante cinq kilomètres de sentiers spécifiquement balisés et librement accessibles, répartis en 5 parcours.

Le projet est ambitieux, audacieux. Que vous aimiez ou pas l'art contemporain vous serez dans tous les cas intrigués, questionnés ou tout simplement émerveillés par les constructions éphémères ou pérennes qui apparaîtront au hasard de vos pérégrinations sylvestres.

Les parcours sont un peu long à mon goût, mais rien ne vous empêche de picorer quelques oeuvres par ci par là au grès de multiples ballades dominicales.

L'automne a donné à notre escapade un côté très... Blair Witch, surtout à l'approche de cet installation de Luc Doerflinger - "Figura Translata" - Neuf formes oblongues suspendues dans les arbres, ni plantes, ni insectes, ni os, pas plus que sondes ou masques, ces figures en suspension signalent des images enfouies, à la manière de balises nous indiquant une chose singulière, un fait divers, une histoire… qui s'inscrivent dans l'histoire du territoire.

Pour vous informer c'est ici.
Repost 0
Published by Bertaga - dans En Meuse
commenter cet article
2 septembre 2007 7 02 /09 /septembre /2007 17:23
Poisson en corneNous nous étions déjà rendus à Belleray (Google Maps) il y a quelques temps pour découvrir les grottes de la Falouse. Cette fois-ci c'est la brocante annuelle qui a été le prétexte de notre balade dominicale. Et nous n'avons pas été déçus car tous les ingrédients étaient réunis pour en faire une brocante inoubliable.

Il y avait du monde, pas mal de stands, un animateur au micro, une buvette près de la mairie, des émanations de saucisses grillées, des rayons de soleil et, bien évidemment, de nombreux objets sortis des placards pour l'occasion. Vieux 45 tours, verres dépareillés, VHS poussiéreuses, gadgets Kinder©, assiettes "décoratives", outils rouillés, livres de poche, jouets délaissés par des enfants devenus pré-ados, puzzles encadrés, service de 5 tasses à café, etc.

Et parmis tous ces objets : ce magnifique poisson en corne frappé de l'inscription dorée "Mers les Bains" et mesurant au bas mot 65 cm !

Je sais déjà à qui je vais l'offrir :)
Repost 0
Published by Bertaga - dans En Meuse
commenter cet article
15 juillet 2007 7 15 /07 /juillet /2007 12:10
la batterie du Mardi GrasEntre Verdun et Eix, quelque part sur la gauche au milieu des bois, vous apercevrez un écriteau indiquant la "Batterie du Mardi-Gras" (Google Maps). Je ne sais pas pour vous, mais moi ce genre de panneau attise ma curiosité. Je suis donc allé voir de quoi il s'agissait.

Des sentiers balisés permettent de se rendre à l'emplacement où se trouvait cette batterie, mais également de découvrir "l'abri du projecteur" et 2 abris bétonnés reliés par des réseaux de tranchées. Malheureusement les explications qui y sont affichées ont été délavées par le temps. Les plus courageux poursuivront leur balade jusqu'au Fort de Tavannes.

Une autre particularité de cette zone est d'être en partie recouverte de pelouses calcaires. Le promeneur observateur pourra donc y découvrir de nombreuses orchidées, de la plus commune orchidée militaire (c'est la moindre des choses dans cette zone de combat), aux plus rares (Ophrys abeille et Ophrys araignée), en passant par "L'Homme pendu", la céphalanthère blanche, la platanthère à deux feuilles ou le Platanthère à fleurs vertes.

Vous trouverez également très facilement des jacinthes des bois, avec leurs jolies clochettes bleu/mauve.

Le site est particulièrement propre, et l'ombrage des sous-bois est apréciable en ces jours de canicule. Allez y faire un tour et dites moi ce que vous en pensez...

Repost 0
Published by Bertaga - dans En Meuse
commenter cet article
2 juillet 2007 1 02 /07 /juillet /2007 21:33
Verdun-CalinA quelques clics d'ici se trouve un village merveilleux où les gens vivent heureux depuis la nuit des temps et se font plein de calins. Ce village s'appelle Verdun-Calin.

Malheureusement, depuis peu, rien ne va plus à Verdun-Calin. La natalité est trop faible, les industries pas assez nombreuses, les réseaux de transport inexistants. Et, comme si cela ne suffisait pas, la qualité de l'environnement se dégrade à vue d'oeil, la criminalité explose et les commerces ferment les uns après les autre. 

Mais, rassurez-vous, tout peut encore s'arranger. Grâce à vous !

Il vous suffit de vous rendre dans ce petit village une fois par jour pour lui amener un peu de prospérité. Si vous voulez augmenter le nombre d'habitants cliquez ici ! Si vous préférez construire des usines pour faire baisser le taux de chômage il faut cliquer ! Vous pouvez également améliorer les réseaux de transport en cliquant ! Vous pouvez enfin faire diminuer le taux de criminalité en cliquant ici.
Repost 0
Published by Bertaga - dans En Meuse
commenter cet article
24 juin 2007 7 24 /06 /juin /2007 22:50
Moi qui suis incapable de distinguer un filtre à huile d'un filtre à air et qui n'ai, en général, pas d'affinité particulière avec les gens qui se vantent de la taille de leur pot d'échappement, je me suis retrouvé ce week-end au circuit Flemming de Thierville pour assister à des courses poursuites sur terre.

En fait j'y allais pour voir une amie et supporter son amoureux de pilote, le célèbre n°7, j'ai nommé Jean-Luc Lemoine (il paraît que ce n'est pas son vrai nom, mais c'est sous cette identité qu'il apparaît dans la liste des pilotes engagés).

Le principe de la course poursuite semble assez simple : vous mettez entre cinq et quinze véhicules motorisés sur la grille de départ, vous leur faites effectuer quelques tours de piste, puis vous regardez l'ordre d'arrivée. Vous recommencez l'opération une deuxième fois en inversant la grille de départ, puis une troisième fois, l'ordre de départ étant cette fois déterminé par les résultats obtenus lors des deux premières courses.

Et si j'ai bien tout compris, c'est le meilleur qui gagne à la fin, à condition que son bolide ait résisté aux dégâts qui lui sont infligés (tonneaux, chocs avec les adversaires, etc.)

Toutefois, afin d'être sûr que l'on compare bien la qualité des pilotes, on les classe préalablement dans différentes catégories allant du "Kart 2CV" à la "monoplace 1700-2000cc" en passant par la "Tourisme 1400-1700cc". C'est justement dans cette catégorie que courrait notre favoris du jour.

Et comme on criait très fort dans les tribunes... il a gagné !

Repost 0
Published by Bertaga - dans En Meuse
commenter cet article
22 mai 2007 2 22 /05 /mai /2007 10:22
L'Ossuaire de DouaumontSi une baraque de planches faisait office d'ossuaire provisoire dès 1919, ce n'est que le 7 août 1932 que fût inauguré le monument définitif dont le cloître, longue voûte de 138 m, recouvre les restes de plus de 130 000 soldats non identifiés (Google Maps).

C'est aux architectes Léon Azéma, Max Edrei et Jacques Hardy que nous devons cette oeuvre qui sera financée par des souscriptions et des fonds privés. Le bâtiment de l'ossuaire de Douaumont, dont la construction débutera en 1920, représente une épée enfoncée en terre jusqu'à la garde, qui seule émerge avec la poignée servant de lanterne. Au centre, la Tour des Morts, dispose en effet d'un phare de 4 feux rayonnant sur le champ de bataille et d'une cloche, "le bourdon de la victoire", qui résonne aux cérémonies importantes.

Cette tour en forme d'obus, de 46 m et 204 marches, aux 4 faces portant 4 croix symbolisant les points cardinaux, offre une vue panoramique sur le champ de bataille avec une table d'orientation. De là on aperçoit en contrebas, le "Cimetière National", qui contient 16 142 tombes sur 144 380 m², les tombes musulmanes étant orientées vers la Mecque.

Notons qu'à l'époque il s'agit avant tout d'un lieu de recueillement et de prière (le Président du Comité de l'Ossuaire était Mgr Ginisty, Evêque de Verdun). On ne parle pas encore de "devoir de mémoire" ou de "réconciliation" et on ne peut s'affranchir d'un ressentiment qui se manifestera alors dans la distinction entre les tombes blanches des vainqueurs et celles, noires, des vaincus. Ce n'est que le 22 septembre 1984, avec la rencontre symbolique entre François Mitterand et le chancelier allemand Helmut Kohl, que sera définitivement scellée la volonté commune de rapprochement entre les deux peuples qui s'étaient déchirés sur les champs de batailles de Verdun 68 ans auparavant.

Le bâtiment abrite également une chapelle ainsi qu'un musée où reposent des reliques des villages détruits, des vues stéréoscopiques en relief du champ de bataille, ainsi... que de nombreuses armes.

Articles connexes :
Repost 0
Published by Bertaga - dans En Meuse
commenter cet article
8 avril 2007 7 08 /04 /avril /2007 17:31
Le Domaine de SommedieueCet après-midi nous sommes allés nous balader du côté de Sommedieue (15 km au Sud-est de Verdun).

Parmi les nombreux chemins de randonnée disponibles nous avons choisi de suivre celui menant à la mystérieuse Fontaine du Curé.

Nous avons donc longé pendant la majeur partie du chemin le Domaine de Sommedieu réservé à la pêche à la mouche (avis aux amateurs). Il s'agit d'une succession de 5 lacs reliés entre eux par des "fausses rivières" qui permettent de s'exercer ou de se perfectionner aux techniques de pêche (de rivières plutôt que de réservoir).

Le chemin, très bien entretenu, grimpe dans la forêt d'épineux en longeant le ruisseau de Beudat jusqu'à sa source au lieu-dit la Fontaine du Curé. Là, point de curé, mais une jolie fontaine et des tables de pique-nique vous attendent.

Bonne balade et bon appétit !

(Google Maps)
Repost 0
Published by Bertaga - dans En Meuse
commenter cet article
3 avril 2007 2 03 /04 /avril /2007 06:05
C'était dans la Meuse et Bertaga et Casimir étaient là !

La vidéo a été prise à 13h10 au kilomètre 233 à la hauteur de Lacroix-sur-Meuse (Google Maps).

La rame allait à peu près à 480 km/h et 3 minutes plus tard elle atteignait 574,8 km/h et battait ainsi le record mondial de vitesse sur rail.


Article connexe :
Repost 0
Published by Bertaga - dans En Meuse
commenter cet article
24 mars 2007 6 24 /03 /mars /2007 13:10
La basilique de Dugny sur MeuseA 8 km au sud de Verdun se trouve Dugny sur Meuse, ses fours à chaux, ses falaises, ses châteaux... et son église romane (Google Maps).

Construite au XIIe siècle, cette petite basilique est surmontée d'un clocher fortifié couronné d'un hourd en bois qui lui a donné ce caractère défensif qu'il conserve toujours. Un hourd ? Et bien c'est une galerie en bois établie au sommet d'une muraille ou d'une tour, et qui permet de balancer des projectiles en tous genres sur les méchants qui pointent le bout de leur nez dessous.

Incendiée à plusieurs reprises, elles se contente aujourd'hui de briller de mille feux au soleil couchant.

Pour tout savoir de ce joyeux de l'Art roman en Lorraine il faut absolument visiter ce site.

Articles connexes :
Repost 0
Published by Bertaga - dans En Meuse
commenter cet article
12 mars 2007 1 12 /03 /mars /2007 20:29
Les grottes de la FalouseCe site magnifique, agrémenté d'un parcours de santé de 6 km reliant Belleray à Dugny, est une invitation à la promenade (et au footing pour les plus courageux) entre une falaise (qui se transforma en Falouse au cours des siècles) et la Meuse (Google Maps).

Un des principaux intérêt des grottes de la Falouse est d'avoir été occupé par les hommes presque en continue depuis la période néolitique jusqu'à la période moderne ; en témoignent les fragments de hâches et d'outils de silex datant de 3000 av. JC, ainsi que des céramiques de l'époque gallo-romaine découverts sur le site.

Autre trace de l'histoire : une borne rappelle la division de l'Empire Carolingien de Louis le Pieux (le fils de Charlemagne) entre ses trois fils lors de la signature du Traité de Dugny en 843. C'est ainsi que furent créées la Lothargie (dont une partie devint la Lorraine), la Germanie et la Francie.

A partir du XIIe siècle la carrière fut exploitée, d'abord en surface puis dans des galeries souterraines, pour en extraire des blocs de calcaires dont certains, aisément transportés sur la Meuse, serviront à la construction ou à la fortification des monuments locaux (Cathédrale de Verdun, Eglise fortifiée de Dugny, ponts, etc.)

L'importance stratégique du site est reconnue en 1907 par la construction de l'ouvrage de la Falouse (avec des mitrailleuse et tout et tout), qui verrouille la vallée de la Meuse en amont de Verdun, ouvrage qui devient en 1916 une des porte d'accès au front.

Bref, encore un coin hyper sympa 100% pur Meuse.
Repost 0
Published by Bertaga - dans En Meuse
commenter cet article

Philippe Burlet

Un artiste verdunois qui roule des mécaniques

image1

Catégories