Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 juillet 2008 2 01 /07 /juillet /2008 07:00
Venise à HattonchâtelLe week-end dernier nous avons été conviés à un pique-nique un peu particulier à Hattonchâtel. Il s'agissait d'une réunion "privée" de quelques costumés qui étaient déjà présents au dernier carnaval vénitien de Verdun. Et comme ça n'aurait aucun sens de lâcher des costumés dans la nature sans photographes pour leur courir après, Graziella nous a gentillement invités à venir faire office de chasseurs de masques aux côtés d'habitués comme Daniel Hans ou Mamchérie.

Vous allez dire que j'exagère avec mon soleil meusien, mais nous avons une fois de plus bénéficié d'un temps superbe ce qui, combiné avec le cadre idyllique du village d'Hattonchâtel, nous a permis de réaliser quelques prises de vues vraiment sympathoches.

Jouant avec la rotation du soleil autour de la terre et avec les contre-jours, nous avons pu faire poser les costumés aux quatres coins du village tout en bénéficiant d'un éclairage toujours optimal. Oui, bon, ok, le réflecteur était bien utile dans certains cas...

Venise à HattonchâtelJe crois que nous avons à peu près fait le tour du village : château, cloître, mairie, lavoir, etc. La propriétaire d'un gîte nous a même invités à profiter de sa terrasse qui offre une vue incroyable sur la plaine de la Woëvre, la butte de Montsec et les côtes de Meuse. Pas question de lui faire de la pub pour autant ! Pour plus d'infos contactez-la directement au 06-62-69-24-01 ou en lui envoyant un mail.

L'après-midi fut ponctué par l'arrivée d'une bande de motards qui, par les mystérieuses demoiselles attirés, se prêtèrent au jeu des photos, puis mirent quelques instants leurs chevaux d'acier à roulettes à disposition des belles, le temps que celles-ci se fassent flasher.

Au final, cette journée nous aura permis de faire un peu mieux connaissance avec les membres de cette drôle de tribu vénitienne. Et ce qui est sûr c'est que s'ils sont d'un flegme quasi-british derrière leur masque, ils se révèlent être de joyeux lurons une fois désabillés.

PS 1
: il y a de jolies photos sur le blog de Casy
PS 2 :
il y a ausside jolies photos dans mon album
PS 3
: oui, je sais que c'est la terre qui tourne autour du soleil

Articles connexes :

Repost 0
Published by Bertaga - dans En Meuse
commenter cet article
29 juin 2008 7 29 /06 /juin /2008 19:04
Hier soir nous avons une fois de plus profité du festival Musiques et Terrasses sous un magnifique ciel étoilé.  La première partie très rock'n roll était assurée par Barakarock (dont le très séduisant batteur n'était autre que Steeve aperçu la semaine précédente derrière la batterie de Nasty et The Ballbreakers). Pour le groupe phare de la soirée, MET avait prévu du lourd en la personne de Nina Van Horn.

Bon, ok, je ne connaissais pas Nina Van Horn avant cette soirée. Mais ce qui est sûr c'est que je n'ai pas été déçu.

Les spécialistes me pardonneront sûrement cette comparaison de néophyte, mais j'aurais tendance à penser que Nina est un croisement entre Tina Turner (pour la voix) et Maria Ulrika Von Glott (pour l'originalité de la tenue et la présence sur scène).

Son blues/country/rock nous vient tout droit du Texas où elle a passé une partie de sa vie, et la qualité de la prestation réussirait presque à me réconcilier avec nos lointains voisins d'outre-atlantique.

Allez, je ne vous embête pas plus longtemps. Voici Nina Van Horn retransmise en léger différé depuis le quai de Londres de Verdun (désolé pour la qualité du son).





Repost 0
Published by Bertaga - dans Les événements
commenter cet article
26 juin 2008 4 26 /06 /juin /2008 07:00
Cépridou ?Voici une nouvelle énigme pour les fidèles lecteurs que vous êtes.

Cela devient de plus en plus difficile de trouver des lieux insolites dans le coin alors j'espère que celui-là résistera un peu à votre perspicacité.

A votre avis, c'est pris d'où ?
Repost 0
Published by Bertaga - dans Jeux
commenter cet article
24 juin 2008 2 24 /06 /juin /2008 20:00
Jules Bastien LepageA Damvillers se trouve une statue du peintre meusien le plus connu du Monde : Jules Bastien Lepage. Jusque là pas de surprise puisque le bonhomme est né dans cette bourgade meusienne. Ce qui est plus surprenant c'est qu'elle est l'oeuvre de son copain Auguste. Ben oui quoi ! Auguste Rodin. La classe, non ?

Pour la voir il suffit de quitter la route principale et de prendre la deuxième à droite en venant de Verdun. Ensuite, vous vous garez près du cimetière. C'est en effet en marge de ce cimetière que se trouve le tombeau du peintre et de sa famille (Google Maps).

Le monument a été commandé à Rodin cinq ans après la mort du peintre et il l'a réalisé entre celui de Victor Hugo (qui se trouve au Panthéon) et celui de Balzac (Visible Boulevard Raspail à Paris).

La statue représentant Jules, la palette et le pinceau à la main, fut inaugurée le 24 septembre 1889 devant une foule de personnalités.

Elle échappa ensuite miraculeusement à la fonderie lors de la Première Guerre mondiale grâce à l'intervention d'un officier allemand  amateur de Rodin qui l'avait mise de côté. La statue sera finalement retrouvée à Metz en 1919.

Pour l'annectode, il semblerait qu'un autre exemplaire de cette statue soit exposé dans les jardins d'un musée de Los Angeles.

Sur le monument en arrière plan, en forme de... heu... colonne, sont gravés les noms des principales oeuvres de Jules : Jeannes d'Arc, les foins, l'amour au village, Saison d'octobre, et des dizaines d'autres.

Tout cela vaut le coup d'oeil alors la prochaine fois que vous passerez à Damvillers n'oubliez pas de faire un petit arrêt.

Articles connexes :
Repost 0
Published by Bertaga - dans En Meuse
commenter cet article
22 juin 2008 7 22 /06 /juin /2008 19:10
Comme beaucoup de monde hier, nous avons profité du superbe temps qui nous était offert en ce premier jour d'été, pour aller flâner dans les rues du centre ville à la recherche de quelques notes de musiques originales.

Et du monde il y en avait hier soir à Verdun, tant et si bien qu'il nous aura fallu jouer un peu des coudes pour nous frayer un chemin de groupes en groupes le long du quai de Londres.

Finalement, nous nous sommes installés en terrasse au Havana Club, attirés que nous étions par les douces mélopées de Nasty et des Balls Breakers, deux groupes au demeurant forts sympathiques qui nous ont fait revivre la grande histoire du Rock.

Perso, j'ai craqué pour Steve, le batteur "Fragglerock" des deux groupes. Casy, elle, a plutôt un faible pour le guitariste "heavy" des Nasty (le grand mince avec les cheveux bouclés). Si vous ne les voyez pas bien sur les vidéos ci-dessous, allez faire un tour sur le blog du photographe qui avait un T-shirt rouge hier soir :)

Reprise de Fire de Jimi Hendrix

Reprise de "La Grange" de ZZ top

Reprise de "Proud Mary" de Creedence Clearwater Revival
Repost 0
Published by Bertaga - dans Les événements
commenter cet article
20 juin 2008 5 20 /06 /juin /2008 19:17
  • Tour Chaussée200 billets
  • 800 commentaires
  • 67 550 visiteurs
  • 400 080 pages vues

Voilà pour le bilan de ce blog depuis sa création le 1er janvier 2007. Mais je vais vous en dire un peu plus sur... vous. Oui vous, derrière votre écran.

Comme 90% des visiteurs de ce blog vous êtes sans doute français. Mais vous êtes sûrement à mille lieux de vous imaginer la diversité géographique des gens qui traînent par ici. Après les français viennent les potentiels touristes des contrées voisines et nos amis francophones : Belges, Canadiens, Hollandais, Allemands, Anglais, Luxembourgeois et Suisses (7 %). On peut aussi noter un nombre non négligeable de visites en provenances des USA (2 %) ; j'en profite pour saluer le fidèle lecteur qui se connecte presque chaque jour depuis le Comté de McDonough dans l'Illinois :)

Le reste des visiteurs provient de 70 pays parmi lesquels le Kenya, Le Chili, la Libye, l'Arabie Saoudite, l'Inde, l'Angola, l'Iran, Monaco, Hong Kong, la Norvège, le Liban, le Togo, l'Estonie, le Portugal, la Turquie, le Mexique, le Brésil, la Thaïlande, l'Égypte, l'Irlande, la Russie, les Émirats Arabes Unis, la République Tchèque, etc.

Mais ni chinois ni Nord-coréen en vue. Étrange...

Je peux parier sans trop de risque que vous utilisez Windows (95,6 %), et je salue les quelques zigotos qui se sont connectés au blog à partir d'ustensiles divers et variés (iPhone, PalmOS, Nintendo Wii, et même un iPod !).

Pour ce qui est du navigateur, vous utilisez à 69% Internet Explorer et à 28% Mozilla Firefox. Je vous invite donc à inverser cette tendance en téléchargeant la toute dernière version de Firefox. Vous verrez que l'essayer c'est l'adopter :)

J'en arrive enfin aux remerciements.

  • Je voudrais tout d'abord remercier mon épouse qui m'accompagne dans mes périples à travers la Meuse et qui est obligée de lire mes bêtises (je t'aime mon amour).
  • Je remercie, tous les blogueurs de France et d'ailleurs qui ont spontanément posté des liens vers ce blog et qui participent ainsi à sa reconnaissance et à son référencement.
  • Je voudrais également remercier ma mère qui m'appelle régulièrement pour me dire qu'il y a des fautes dans mes articles (merci maman).
  • Je remercie bien sûr tous ceux qui font vivre ce blog en postant des commentaires souvent forts intéressants.
  • Je tiens également à remercier tout ceux qui m'envoient des messages pour me poser des questions, pour m'informer sur des manifestations à venir ou pour me donner des compléments d'informations sur des articles (même si je regrette de ne trouver le temps de répondre à tout le monde).
Voilà, je remercie tout le monde et je cours recharger la batterie de mon APN pour pouvoir illustrer l'article de ce week-end sur la fête de la musique.
Repost 0
Published by Bertaga - dans Divers
commenter cet article
18 juin 2008 3 18 /06 /juin /2008 07:00
A l'heure où la politique ne semble plus intéresser que les magazines people, de nouveaux partis se créent pourtant ça et là, loin de la politique bling-bling. De nouveaux partis qui s'engagent à défendre des idéaux et à appliquer leur programme. Il en est ainsi des mouvements indépendantistes meusiens qui fleurissent sur la toile. Parmi eux, le M.I.A.M. et le F.A.R.M. font partie des plus actifs.

Le Mouvement Indépendantiste Apolitique Meuse (M.I.A.M.) mène un "combat de libération pacifique" afin d'affranchir la Meuse du joug Français. Ses responsables (qui préfèrent garder l'anonymat) reconnaissent volontiers que ce nom peut faire sourire "mais cela illustre notre faim de liberté". La rédaction de leur programme politique est déjà bien avancée. Ecologie, religion, justice, tourisme, pouvoir d'achat, etc. autant de points sur lesquels le M.I.A.M. a déjà planché. Même l'organisation politique du futur Etat a été réfléchie : la Meuse sera une république démocratique.

Mais tous les mouvements ne se veulent pas aussi pacifiques. Le Front Armé Révolutionnaire Meusien (F.A.R.M.)  affiche la couleur : "Nous exigeons la souveraineté politique de la Meuse : une indépendance par rapport à l'Etat français [...] Nous voulons la reconnaissance du statut de prisonnier politique pour les personnes du mouvement révolutionnaire Meusien incarcérées y compris pour celles ayant commis des actes pouvant être assimilés à des délits de droits communs".

Sur des forums de discussion comme Lorraine Café, des militants n'hésitent pas à défendre leurs thèses autonomistes : "Sachant que notre premier roi commun avec les français fut Louis XV, je trouve honteux d’apprendre aux petits lorrains l’histoire de France avant 1766, date de notre annexion, forcée pour la population Lorraine !"

Certains vont même jusqu'à rappeler que l'Alsace-Lorraine fut, pendant une courte période du 20e siècle, une république indépendante (voir ici). Bon ok... cela n'aura duré que 10 jours (du 11 novembre 1918 au 21 novembre 1918, le temps que la France mette les choses au clair avec l'Allemagne), mais cela montre que tout est possible.

Malheureusement, sentant ce vent sécessionniste souffler, le pouvoir français a bien évidemment réagi en dénigrant les Mouvements indépendantistes. Dans la Désencyclopédie on peut ainsi lire que le Mouvement Indépendantiste Meusien (M.I.M) serait en fait composé de vaches qui veulent virer les quelques humains qui habitent la Meuse parce qu'elles en ont marre de se faire tripoter les mamelles tous les matins. Je l'affirme haut et fort : ceci est de la calomnie !

Ceci étant dit, il reste encore quelques détails à régler avant que la Meuse puisse siéger à l'ONU.

Tout d'abord, il faut trouver un drapeau. Il est inenvisageable de garder l'écusson de la Meuse avec ses croix dorées et ses deux bars adossés (des poissons d'eau de mer pour représenter la Meuse ! Pourquoi pas un crocodile ?)  Quant au logo du Conseil Général de la Meuse figurant un clocher de village, il manque fichtrement d'envergure. Si vous avez des idées de drapeau, merci de laisser un commentaire sous cet article et je publierai les plus réussis.

Ensuite il faut choisir la capitale. Afin d'éviter tout débat stérile autour de Verdun et Bar-le-Duc, je propose que l'on choisisse le barycentre de la Meuse. Le château des Monthairons sera donc préempté et deviendra le siège de la Présidence de la République Meusienne. Les différents ministères pourront quant à eux être décentralisés à Verdun et Bar-le-Duc.

Pour ce qui est de la langue : afin de ne pas déstabiliser nos amis français, belges et luxembourgois qui seraient amenés à entretenir des relations diplomatiques avec la toute nouvelle république de Meuse, le français resterait, du moins pour le moment, la langue officielle. Une commission dépendant du Ministère meusien de l'Education et de la Culture sera chargée d'une étude sur le sujet.

Le choix de la monnaie : dans l'éventualité où la Meuse respecterait les critères de convergence, elle aurait tout intérêt à rester dans la zone euro afin de commercer efficacement avec ses voisins français, belges et luxembourgeois. Toutefois, il serait également intéressant que le Ministère de l'Economie et des Finances étudie la possibilité de faire de la Meuse un paradis fiscal, afin d'attirer en masse les capitaux étrangers.

Enfin, il nous faudra choisir un hymne. A cet effet, un tremplin rock sera organisé afin d'élire à l'applaudimètre l'hymne meusien.

Qu'on se le dise !

Meuse libre ! Meuse indépendante !

Articles connexes :
Repost 0
Published by Bertaga - dans En Meuse
commenter cet article
15 juin 2008 7 15 /06 /juin /2008 18:12
Win the War SongsOui, je sais que le titre est plutôt insolite, mais vous allez rapidement comprendre où je veux en venir.

Nous sommes allés visiter l'exposition "1918 à l’heure américaine" qui se tient actuellement et jusqu'au 28 septembre 2008 à la Chapelle Buvignier (Google Maps).

Comme l'année dernière, l'expo est plutôt bien ficelée (de superbes affiches, des objets en tous genres, un film historique qui tourne en boucle, et même une ambulance Dodge 1917 confiée par la fondation Marius Berliet). L'idée est de retracer les différents aspects de l’engagement américain dans la Grande Guerre : les causes de l'intervention américaine, la mobilisation des troupes, les modalités d'actions sur le sol français, l'entente plus ou moins cordiale avec les autochtones, etc.

Je vous laisse découvrir tout cela par vous même, et je vais juste m'attarder un peu sur un détail qui m'a marqué : lors de leurs permissions, les poilus étaient (parfois) accueillis dans des foyers tenus par les YMCA (prononcer les "Ouailles aiment scier").

Jusqu'à ce jour je pensais que YMCA était juste le titre d'un tube disco chanté par les Village People, dont la célébrissime chorégraphie faisait intervenir un policier, un ouvrier du bâtiment, un motard, un GI, un cow-boy et un Indien. Et  surtout : j'étais à mille lieux de m'imaginer que les initiales de cet hymne international de la communauté homosexuelle désignaient en fait la Young Men's Christian Association (En France cette association existe sous l'appellation "Unions Chrétiennes de Jeunes Gens").

Bref, après quelques minutes de recherche j'apprends que :
  1. Cette association a été fondée par le pasteur britannique Georges Williams en 1844
  2. Les YMCA ont inventé le basket ball en 1891
  3. Les YMCA ont inventé le volley ball en 1895
  4. Trois prix Nobel de la Paix ont été attribués à d'anciens responsables YMCA
  5. Le tube des Village People est bien un hommage à cette association
Sir Georges Williams (1821-1905) qui est à l'origine des YMCA, est considéré par les Anglais comme un héros national. Un vitrail de l'abbaye de Westminster rend hommage à son oeuvre ainsi qu'aux services rendus par les YMCA pendant la première guerre mondiale.

Je m'endormirai moins bête ce soir...


YMCA
Exposition "1918 à l’heure américaine"
du 14 juin au 28 septembre 2008
Chapelle Buvignier
de 10h à 13h et de 14h à 19h
Repost 0
Published by Bertaga - dans Les événements
commenter cet article
14 juin 2008 6 14 /06 /juin /2008 18:30
Préparatifs du MET 2008Derniers préparatifs avant le lancement de la quatorzième édition du MET. Ben oui quoi, le MET ! C'est par cet acronyme qu'a été rebaptisé le festival Musiques et Terrasses depuis cette année.

Donc : premier concert ce soir avec Bazbaz à 21h30, et pour en savoir plus vous pouvez consulter l'article mis en lien ci-dessous.

Joyeux concert à tous !

Article connexe :
Repost 0
Published by Bertaga - dans Les événements
commenter cet article
13 juin 2008 5 13 /06 /juin /2008 07:00
La maison du Pape Jules IIC'est sur la place de la Libération située juste derrière le monument de la Victoire que vous pourrez apercevoir la maison dite "du Pape Jules II" (Google Maps).

Autant vous le dire tout de suite, le souverain pontif n'a pas vraiment habité dans cette maison. Petit retour en arrière...

Nous sommes le 5 décembre 1443 lorsque naît le petit Giuliano della Rovere. Voyant que son tonton était Pape et que ça lui permettait de prendre un nom rigolo (Sixte IV) il décida de suivre ses pas et de devenir Jules II (en fait il voulait prendre HAL9000 mais c'était déjà pris).

Sous son pontificat, Jules II convoqua le Ve concile du Latran, créa la Garde suisse en 1505, posa la première pierre de l'actuelle basilique Saint-Pierre de Rome, fit de Raphaël son peintre favori, et demanda à Michel-Ange de peindre les grandes fresques de la chapelle Sixtine. Bref, il avait des journées bien remplies.

Et puis arriva ce qui devait arriver : il mourut le 5 février 1513.

Et c'est là que ça cloche puisque la maison qui se trouve sur la place de la libération  de Verdun a été construite... en 1533

Jules n'y habita donc jamais mais des historiens pensent qu'il aurait par contre séjourné dans une demeure qui s'élevait à la place de celle-ci alors qu'il n'était que Cardinal. A cette époque il séjournait en effet en France et complotait avec le roi Charles VIII afin de mener bataille contre l'Italie dans le but de destituer un prédécesseur gênant : le Pape Alexandre VI.

Notons que son désir de faire de Rome une grande puissance et son amour de la guerre lui valurent le surnom de Jules César.

Article connexe :
Repost 0
Published by Bertaga - dans Verdun : la ville
commenter cet article

Philippe Burlet

Un artiste verdunois qui roule des mécaniques

image1

Catégories