Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 novembre 2009 5 13 /11 /novembre /2009 17:00
Pour évoquer la récente inauguration d'une stèle à Fleury-devant-Douaumont en mémoire des lieutenants Herduin et Millant, deux fusillés pour l'exemple, je ne vais pas vous faire un cours d'Histoire (le Professeur Husson est bien plus doué que moi pour cela). Je vais juste me contenter de reproduire cette petite lettre écrite en 1916 par le lieutenant Herduin juste avant de commander lui-même son peloton d'exécution.



« Ma petite femme adorée,

Nous avons, comme je te l'ai dit, subi un échec, tout mon bataillon a été pris par les Boches, sauf moi et quelques hommes, et maintenant on me reproche d'en être sorti, j'ai eu tort de ne pas me laisser prendre également. Maintenant, le colonel Bernard nous traite de lâches, les deux officiers qui restent, comme si à trente ou quarante hommes, nous pouvions tenir comme huit cents. Enfin, je subis mon sort, je n'ai aucune honte, mes camarades qui me connaissent savent que je n'étais pas un lâche. Mais avant de mourir, ma bonne Fernande, je pense à toi et à mon Luc. Réclame ma pension, tu y a droit, j'ai ma conscience tranquille, je veux mourir en commandant le peloton d'exécution devant mes hommes qui pleurent. Je t'embrasse pour la dernière fois, comme un fou : Crie, après ma mort, contre la justice militaire, les chefs cherchent toujours des responsables ; ils en trouvent pour se dégager.

Mon trésor adoré, je t'embrasse encore d'un gros baiser, en songeant à tout notre bonheur passé, j'embrasse mon fils aimé, qui n'aura pas à rougir de son père qui avait fait son devoir. De Saint-Roman m'assiste dans mes derniers moments, j'ai vu l'abbé Heintz avant de mourir. Je vous embrasse tous. Toi encore, ainsi que mon Luc.

Dire que c'est la dernière fois que je t'écris.

Oh ! Mon bel ange, sois courageuse, pense à moi, et je te donne mon dernier et éternel baiser.

Ma main est ferme, et je meurs la conscience tranquille.

Adieu, je t'aime.

Je serai enterré au bois de Fleury, au nord de Verdun. De Saint-Roman pourra te donner tous les renseignements.

Henri Herduin »

Dernière lettre de Gustave Henri Herduin, 11 juin 1916

Partager cet article

Repost 0
Published by Bertaga - dans Histoire
commenter cet article

commentaires

lizier 24/03/2010 02:41


 

Salut,


Votre blog est pas mal du tout c'est sympa le contenu continuez comme ça.


Je suis graphiste depuis septembre arrivé à Montréal je vous invite à jeter un oeil à mes quelques créa à cette adresse : http://www.nicolaslizier.com/


Il y a aussi une nouvelle communauté qui a vue le jour son nom : Créa'arts graphique


vous y êtes bienvenue.


A bientôt


Nicolas au Canada



sister for ever 05/12/2009 16:26


Un peu tard pour me joindre aux commentaires... je rejoins certains d'entre vous forcément:
- Bravo Berthy pour avoir attiré notre attention sur cette stèle; je pense que comme le soldat inconnu elle peut représenter tous
ceux qui ont été victimes de cette dramatique injustice;
- Les commentaires nationalistes sont en effet déplacés ici. Et je pense qu'il y a assez de sujets de critiques bien fondées pour «notre» président - eh oui! c'est cela la démocratie, même si l'on
n'a pas voté pour lui - pour ne pas lui faire des procès d'intention à tout bout de champ! Ici c'est le cas!
- Si on veut parler de l'«identité nationale»: au départ j'ai trouvé inique de lancer un tel débat. Depuis quelques jours je trouve que c'est une bonne chose!!! cela m'a donné l'occasion de voir
que Verdun montait au créneau de l'expression démocratique, et permettait à chacun de s'exprimer... voir les interviews au Cedntre Mondial de la Paix, on en a quand même entendu des vertes et des
pas mûres!!! et chacun a pu «apprécier» selon ses idées.. Pour info: mes enfants, des deux côtés, ont des ancêtres qui ont fait partie des «Ritals» - et ça ne remonte pas si loin puisqu'une de
leurs grands mères est née italienne! qui s'en soucie encore?? Alors vive la diversité qui continuera je n'en doute pas à être un atout majeur de la France.
- Et pour en venir à tous ces jeunes morts pour rien pendant ces sales guerres d'hier et d'aujourd'hui... je crois que de tout temps le patriotisme des mères a eu pour limite la mort de leurs
enfants! même quand la cause est juste.


hirondelle 02/12/2009 20:34


On lance une discussion sur les Fusillés pour l'exemple et la majorité des commentaires concerne des hommes politiques !!!


rozéfré 02/12/2009 09:45



Bonne continuation



Solange 29/11/2009 18:02


moi j'espère seulement que je n'habiterai jamais une rue qui portera le nom du président de la res publica actuelle ...


Philippe Burlet

Un artiste verdunois qui roule des mécaniques

image1

Catégories