Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 août 2009 3 26 /08 /août /2009 09:00
Le Majesty of the SeasSi vous êtes un fidèle de l'émission Thalassa vous connaissez forcément le Majesty of the Seas et son truculent Capitaine François Zanella. Mais si, souvenez-vous, pour la première fois en juin 2008, Georges Pernoud et son équipe avaient intégralement consacré leur émission à un unique sujet : l'histoire d'un mineur lorrain à la retraite qui avait construit une réplique miniature du paquebot de la Royal Caribbean dans son jardin de Morsbach (Google maps) à plusieurs centaines de kilomètres de l'océan.

33,50 m de longueur, 4,95 m de largeur, 6,60 m de haut (4,60 m avec cheminée rabattue), 102 tonnes, 160m² habitables, 60 m² de terrasse, 1 ascenseur, un garage, voilà les principales caractéristique du "Petit Majesty" construit par François Zanella et destiné à parcourir les canaux d'Europe.

François ZanellaDe passage dans la maison rose de Monsieur et Madame Maître Chronique ce week-end, c'est au détour d'une balade improvisée que nous avons découvert ce joyau des canaux amarré au quai Sainte Catherine (Google maps). Ni une ni deux, nous achetons nos billets, enfilons d'élégantes sur-chaussures en sac poubelle bleu océan et nous suivons le Capitaine au court cours dans la cabine de pilotage timonerie jusque dans les profondeurs obscures de la cale en empruntant quelques couloirs coursives.

Une halte dans l'immense séjour/salle à manger/bar nous permet de fouler la moquette du Queen Mary II, puis nous changeons de pont et passons devant les cabines offertes par les chantiers navals de Saint Nazaire ainsi que les salles de bain et la cuisine entièrement équipée.

Le salon du Majesty of the SeasNous profitons des explications techniques du Capitaine Zanella (cheminée télescopique et ballasts pour passer sous les ponts, rétroviseurs vidéos, motorisation, etc.) ainsi que de ces souvenirs d'enfant (avant qu'il ne soit mineur) lors du départ du France en présence "du grand monsieur au gros pif".

Entre les premiers coups de crayon en 1993 et la mise à l'eau à Sarguemines le 23 juin 2005, il aura fallu 33.000 heures de travail à notre Morsbachois pour réaliser son rêve avec le soutien de quelques ouvriers des chantiers navals de St Nazaire et les donations de nombreuses entreprises.

Aujourd'hui son enseigne en néon, représentant l'ancre de la Royal Caribbean, est solidement attachée à la carlingue tribord, tandis que quelques souvenirs de gueule noire trouvent encore leur place dans les coursives.

Vous pouvez encore profiter de l'escale nancéenne du Majesty of the Seas jusqu'au 30 août. Ensuite il faudra sans doute patienter jusqu'en 2010 pour retrouver le Capitaine Zanella du côté de Ligny-en-Barrois et de Bar-le-Duc. Et avec un peu de chance il empruntera un jour le canal de l'Est et accostera à Verdun.

D'ici là vous pouvez découvrir le site du bateau de François.



Articles connexes

Partager cet article

Repost 0
Published by Bertaga - dans Ailleurs
commenter cet article

commentaires

sister for ever 28/08/2009 16:18

Quel personnage intéressant, je n'en avais pas entendu parler!Au moins vous êtes originaux Casy et toi... quand vous allez à Nancy vous n'allez pas voir la place Stan et le musée des Beaux Arts, ni le musée d'Art Nouveau et la collection Gallé, ni même la Pépinière!Vous visitez... un paquebot!!!

cas' 28/08/2009 15:23

Bien dit !:))

chapeau bas 28/08/2009 15:20

33.000 heures de travail....Mark Twain aurait dit : "il ne savait pas que c'était impossible, alors il l'a fait..."

MamLéa 27/08/2009 22:38

J'ai vu par hasard la semaine dernière que ce bateau était arrimé au port Sainte Catherine à Nancy. C'est une vision étonnante et la bateau a fière allure !Il devait passer quelques jours à Toul, mais comme le Port de France ne lui convient pas, question profondeur, son séjour est prolongé à Nancy.

Bertaga 28/08/2009 09:21


Merci pour ces précisions MamLéa


Philippe Burlet

Un artiste verdunois qui roule des mécaniques

image1

Catégories