Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 décembre 2008 6 20 /12 /décembre /2008 07:00

Notre-Dame de bonne GardeSur le piton, autrefois fortifié, de Dun-sur-Meuse se dresse un joyaux de l'architecture ogivale : Notre-Dame de Bonne Garde.

Construite en 1346, elle doit son nom à une intervention miraculeuse de la Vierge qui fit disparaître une bande de vils pillards envoyée par la Maison d'Autriche en 1552. Elle sauva par la même occasion la ville qui était pratiquement désarmée. J'imagine que ce tour de magie eut lieu le mardi 25 mars car, depuis cet événement et jusqu'à la Révolution, c'est à cette date qu'était organisée une procession autour des remparts de Dun qui donnait l'occasion à la statue de la Vierge de se dégourdir les jambes.

Si l'extérieur de l'édifice est plutôt mastoc, l'intérieur, lui, recèle un mobilier assez exceptionnel. L'autel et son baldaquin du XVIIIe siècle, les boiseries du choeur, les grilles en fer forgé des fonts baptismaux, le buffet d'orgue (auquel les méchants allemands ont ôté les tubes en 1916), ainsi que certaines dalles funéraires sont classés.

L'église de Dun-sur-MeuseVous pourrez également vous arrêter sur les vitraux, les bas-reliefs, les kitchissimes bénitiers ou sur les nombreuses sculptures comme ce diable situé au dessus des fonts baptismaux.

Vous pourrez aussi noter la présence d'un étrange volatile dans la Chapelle St Nicolas (cf. photo). Il s'agit d'un pélican qui a l'idée saugrenue de s'ouvrir le ventre pour nourrir ses enfants.

Deux autres surprises vous attendent encore. La première est un Christ en croix situé dans le choeur. C'est sûr que dit comme cela, ça n'a rien de surprenant, seulement voilà, il s'agit d'une oeuvre d'Ipousteguy et je vous assure qu'elle vaut le coup d'oeil.

La mort de l'Evêque NeumannDernière surprise, et pas des moindres : plusieurs tonnes de bronze et de marbre sculptées et assemblées par Ipousteguy pour conter la "Mort de l'évêque Neumann dans la pauvreté et l'indifférence" (photo ci-contre et aussi sur le blog de Casy). L'oeuvre fut commandée à Ipousteguy par un comité diocésain de Philadelphie en 1976 à l'occasion de la canonisation de John Neumann (seul saint américain de sexe masculin), mais fut finalement refusée en raison, pense-t-on, d'un réalisme trop cruel. Qu'à cela ne tienne, vous aurez ainsi la chance de pouvoir l'admirer sans traverser l'atlantique.


Lien externe : Articles connexes :

Partager cet article

Repost 0
Published by Bertaga - dans En Meuse
commenter cet article

commentaires

sister for ever 30/12/2008 23:47

Je suis souvent passée devant cette église, mais n'y suis jamais entrée (autant que je puisse me souvenir). C'est bien que tu attires l'attention sur ce qu'elle contient.De nous jours la plupart des églises sont fermées à cause des pillages, sinon il faut un gardiennage, c'est malheureux!Par contre quelquefois si on sait où s'adresser on peut se faire ouvrir la porte (dans La Carte aux Trésors de France 3 ils arrivent TOUJOURS à trouver la clé!!)Bonne année Berthy et Casy et bonne continuation, sur vos blogs, et dans vos vies personnelles et professionnelles!!

Bertaga 31/12/2008 09:24


Tiens, c'est marrant, je viens de vérifier et j'ai l'impression que la carte aux trésors n'est jamais venue en Meuse, il y a pourtant pas mal de truc à visiter et
aussi beaucoup d'énigmes à résoudre


Tarambana 23/12/2008 07:46

Vivant et bien agencé   Tarambana

Maître Chronique 20/12/2008 10:05

Durant le mois d'août 2007, j'avais effectué une petite virée du côté du Val Dunois, un site magnifique, rappelons-le.Manque de chance, après la petite grimpette pédestre qui nous conduisait jusqu'à l'église de Dun, nous sommes tombés sur... une porte fermée.Mais nous y reviendrons, forcément...

Bertaga 20/12/2008 10:58


Oui, l'église est malheureusement souvent fermée. Pour cette visite nous avons profité de la présence du Président de l'Office du Tourisme.


Philippe Burlet

Un artiste verdunois qui roule des mécaniques

image1

Catégories