Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 août 2008 3 13 /08 /août /2008 07:00
L'Hôtel de VilleNous voilà donc rendu à l'Hôtel de Ville.

Si l'on entre dans la cour intérieure, on peut apercevoir deux dates inscrites au fronton sous le campanile. La première date, 1623, marque l’achèvement de la construction du bâtiment de style Louis XIII, commencée en 1615 pour le compte d’un fermier général, entrepreneur des poudres, Nicolas Japin.

L’autre date rappelle qu’un incendie endommagea fortement l’édifice le 12 septembre 1894 et que les travaux de reconstruction se terminèrent en 1898.

Une tradition, couramment acceptée dans Verdun, veut que ce palais ait été destiné à la reine Marie de Médicis (épouse d'Henri IV et mère de Louis XIII). Je vous invite à (re)lire l'article que j'avais écrit à ce sujet si vous voulez découvrir la vérité.

Puisque nous sommes toujours dans la cour, j'en profite pour vous présenter la Marie, le Barbu, la Livie et le Berceau, les quatre canons d’honneur qui ont été offerts par le gouvernement français à la Ville de Verdun le 23 novembre 1873 pour rappeler la bravoure des Verdunois pendant les 81 jours de siège en 1870.

Avant de poursuivre notre visite en direction de l'Eglise Saint Sauveur, je vous laisse quelques minutes pour visiter les lieux qui abritent un musée de la guerre, avec la Salle des Décorations où sont exposées les 26 médailles de la ville la plus décorée de France, le Salon des Livres d’Or des Médailles de Verdun et les croix de guerre décernées aux villages détruits de la zone rouge qui n’ont jamais été reconstruits.

Articles connexes :

Partager cet article

Repost 0

commentaires

JLD 13/08/2008 17:25

1632 Ca fait un choc de voir qu'à cette époque nos ancêtres lorrains se battaient farouchement contre les armées françaises qui allaient détruire nos plus beaux châteaux, pendant qu'à la frontière se bâtissaient des monuments à la gloire des bourreaux de la Lorraine.Rendez-vous dimanche à La Mothe (52), symbole héroïque de la résistance Lorraine, pour ceux qui auront le courage d'affonter la route et les intempéries.

Philippe Burlet

Un artiste verdunois qui roule des mécaniques

image1

Catégories