Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 avril 2008 7 13 /04 /avril /2008 09:38
Mémorial Musulman de douaumont
Juste à côté de l'Ossuaire de Douaumont se trouve le mémorial aux combattants musulmans de la Première Guerre mondiale, souhaité par le Haut Conseil de la mémoire musulmane, et inauguré par Jacques Chirac lors des commémorations nationales du 90e anniversaire de la bataille de Verdun en 2006 (Google maps).

Près de 600.000 tirailleurs, goumiers et spahis, venus du Maghreb, d'Afrique sub-saharienne et de Madagascar, ont été enrôlés sous l'uniforme français lors de la Grande Guerre ; parmi eux 70.000 musulmans, dont 28.000 ne se relèveront pas.

Si des monuments dédiés aux soldats chrétiens et juifs existaient depuis les années trente sur le site de Douaumont, les musulmans devait se contenter jusque là d'une simple stèle rappelant le sacrifice des troupes coloniales.

Aujourd'hui, l'injustice est donc réparée avec ce monument de style mauresque, composé d'un déambulatoire de 25 m sur 19, agrémenté d'arcades et de murs crénelés, avec en son centre une koubba (coupole) en pierres de Meuse. Le tout aura été construit en un temps record : première pierre posée le 23 mars 2006, pourune inauguration en fanfare le 26 juin 2006.

A noter qu'avant de pouvoir construire ce monument il a fallu... déminer le terrain. Ce sont les démineurs du 13e régiment de Génie du Valdahon qui ont achevé ce travail en février 2006, mettant à jour 219 munitions, bombes, obus ou grenades dans ce petit périmètre ; ainsi que les ossements d'un soldat dont la confession restera à jamais inconnue.

Partager cet article

Repost 0
Published by Bertaga - dans En Meuse
commenter cet article

commentaires

vinya 15/04/2008 01:50

Site très instructif et comprenant de belles photos. Bonne continuation!!

Aurélie 13/04/2008 23:31

Le monument est très sobre mais cela convient bien à cet hommage :)Je me souviens qu'on était intrigués en passant devant le chantier pendant la préparation du terrain. Il y avait un vrai champ de petit drapeaux au sol et on se demandait ce que c'était. En fait, les démineurs avaient marqué l'emplacement de chaque obus trouvé... Au vu du nombre de drapeaux, je peux dire qu'ils ont eu du boulot !

Francoise 13/04/2008 17:38

Justice est enfin rendue, mieux vaut tard que jamais ! Bel article et beau monument qu'il nous faudra visiter lors d'une prochaine visite.

Amaneda 13/04/2008 11:20

Ce n'est que justice en effet, pour tous ces hommes venus de si loin défendre un pays qu'ils ne connaissaient parfois même pas. Un pays qui a été si long à reconnaître leur sacrifice. La mémoire est parfois sélective, heureusement les mentalités commencent à bouger.

Philippe Burlet

Un artiste verdunois qui roule des mécaniques

image1

Catégories